Iraq : L’UNESCO entre engagement et espoir

20 mars 2015

Cette semaine, Escale revient sur la destruction du patrimoine culturel de l’Iraq. Depuis le début de l’année, l’État islamique d’Iraq et du Levant s’attaque sans merci par coups de bulldozer, de marteau-piqueur ou encore de massue, aux sites culturels les plus anciens et les plus riches que recèle l’Iraq, dont nombre étaient classés sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Face à ce nettoyage culturel, l’UNESCO s’active et ne cesse d’appeler la communauté internationale à se mobiliser.

En dépit de la situation dramatique que connait actuellement l’Iraq, une petite lumière d’espoir subsiste néanmoins, celle de la réouverture, fin février, du Musée de Bagdad, institution qui a été accompagnée par l’UNESCO tout au long de plus d’une décennie de fermeture.

Dans un entretien accordé à la Radio de l’ONU, Irina Bokova, la Directrice générale de l’UNESCO, livre un témoignage d’engagement, mais aussi d’espoir. De son côté, Axel Plathe, le Directeur du Bureau de l’UNESCO pour l’Iraq, donne un aperçu de l’assistance technique que l’UNESCO a fourni au Musée de Bagdad.

Interviews :

• Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO;

• Axel Plathe, Directeur du Bureau de l’UNESCO pour l’Iraq

_ Interview et présentation : Isabelle Dupuis

_ Production et mixage : Florence Westergard

_ Prise de son : Carlos Macias

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.