Venezuela

Venezuela : le déroulement du référendum salué par Kofi Annan

Le Secrétaire général de l'ONU se félicite, dans une déclaration rendue publique aujourd'hui, de la manière dont s'est déroulé le référendum, prend note des résultats préliminaires confirmés par l'Organisation des Etats américains et par le Centre Carter et appelle les Vénézuéliens à « s'engager dans un dialogue constructif sur l'avenir du Venezuela ».

Venezuela : le dialogue doit suivre le référendum du 15 août, selon Kofi Annan

A la veille du référendum présidentiel qui doit avoir lieu, le 15 août, au Venezuela, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, rappelle au Gouvernement et à tous les acteurs politiques que tous les désaccords liés à cette consultation doivent être réglés par le dialogue politique et réitère le soutien des Nations Unies.

Venezuela : le référendum du 15 août doit être acceptable par tous, insiste l'Envoyé de l'ONU

Le Conseiller spécial du Secrétaire général sur les questions latino-américaines, achève aujourd'hui sa visite au Venezuela qui avait pour objectif de tenir le Secrétaire général informé des dernières évolutions concernant le référendum prévu pour le 15 août.

Le Conseiller spécial de l'ONU en visite au Venezuela préalablement au référendum du 15 août

Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour l'Amérique latine partira cet après-midi pour une mission de cinq jours au Venezuela, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard au nom du Secrétaire général de l'ONU.

Kofi Annan s'inquiète de la situation au Venezuela

Le Secrétaire Général suit avec préoccupation l'évolution de la situation au Venezuela, se disant “consterné par les violences qui s'y sont déroulées la semaine passée”.

Kofi Annan approuve les décisions prises par le Venezuela dans sa quête d'une sortie de crise constitutionnelle

Le Secrétaire général se félicite de l'attitude constructive adoptée par toutes les parties dans la recherche d'une solution constitutionnelle conformément à l'accord signé le 29 mai 2003 entre le Gouvernement et le groupe de l'opposition « Coordinadora Democrática ».