UNMAS

🎙️ Bulletin d'ONU Info du 5 avril 2022

Au menu de l’actualité :

🔹 Ukraine : les images issues de Boutcha suggèrent un ciblage délibéré des civils
🔹 C'est « maintenant ou jamais » qu'il faut limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius (GIEC)
🔹 Les défis de l’accès dans la lutte antimine en République Démocratique du Congo

Présentation : Cristina Silveiro

Audio
5'
Un garçon blessé après que la voiture dans laquelle il se trouvait a roulé sur une mine terrestre est soigné dans un hôpital de Lviv, en Ukraine.
© UNICEF/Viktor Moskaliuk

Libérons le monde du fléau des mines terrestres une bonne fois pour toutes, appelle António Guterres

Malgré les efforts et les progrès accomplis, les mines, les restes explosifs de guerre et les engins explosifs improvisés continuent de tuer ou de blesser chaque année des milliers de personnes, dont de nombreux enfants, a déploré lundi le Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines.

Une recherche visuelle de mines terrestres à Mehaires, au Sahara occidental.
Photo : ONU/Martine Perret

L'ONU publie un guide sur les actions visant à éradiquer les bombes à fragmentation

Dix ans après l'entrée en vigueur de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel, les pays ont tenu la deuxième Conférence d'examen afin de suivre les progrès réalisés dans la mise en œuvre des mesures. L'année dernière, 2.200 personnes sont mortes dans des explosions de mines terrestres et 5.500 ont été blessées.

Un démineur en formation en République démocratique du Congo.
Photo UNMAS/Gwenn Dubourthoumieu

Malgré le Covid-19, l’ONU appelle à ne pas oublier la menace que représentent les mines terrestres

A l’occasion de la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé samedi à ne pas oublier la menace que représentent ces mines pour les personnes les plus vulnérables.

 Des experts en déminage mènent des opérations dans la vieille ville fortement détruite de Mossoul, dans le nord de l'Iraq.
UNMAS/Cengiz Yar

Mossoul : déminer une ville en ruines

Trois années d'occupation par le groupe terroriste EIIL (Etat islamique d'Iraq et du Levant, appelé aussi Daech), et une intervention militaire prolongée pour reprendre la région ont laissé la vieille ville de Mossoul, autrefois florissante, dans le nord de l'Iraq, dévastée par le conflit et contaminée par les mines et les restes d'explosifs.

Une équipe du Service d'action antimines de l'ONU visite un site de déminage au Soudan du Sud.
MINUSS/JC McIlwaine

L'ONU réclame aux Etats un appui politique et financier pour l'élimination des mines terrestres

A l'occasion de la Journée internationale de sensibilisation au problème des mines, le  Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, appelle tous les Etats membres des Nations Unies à apporter un « appui politique et financier » à l'élimination des mines terrestres alors que l’Organisation lance une nouvelle campagne pour transformer les champs de mines en terrains de jeu.