tribunal

Le Conseil de sécurité se félicite de l'inculpation de sept personnes par le Tribunal spécial pour la Sierra Léone

Dans une déclaration faite à la presse aujourd'hui, le Président du Conseil de sécurité pour mars, l'Ambassadeur Mamady Traoré de Guinée, s'est félicité au nom de ses collègues de l'annonce faite par le Tribunal spécial pour la Sierra Léone de l'inculpation de sept personnes accusées de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre et d'autres violations graves du droit humanitaire.

L'ONU et le Cambodge ont une troisième série d'entretiens exploratoires sur le tribunal spécial pour Khmers rouges

Les délégations de l'ONU et du Cambodge ont eu aujourd'hui à New York une troisième série d'entretiens exploratoires consacrés à la constitution d'un tribunal spécial chargé de juger les anciens dirigeants Khmers rouges.

L'ONU et le Cambodge reprennent leurs discussions exploratoires sur le tribunal spécial pour Khmers rouges

Les délégations de l'ONU et du Cambodge ont repris ce matin au siège de l'Organisation leurs discussions exploratoires sur la création d'un tribunal spécial chargé de juger les anciens dirigeants Khmers rouges.

Reprise des pourparlers entre le Cambodge et l'ONU sur la création d'un tribunal pour Khmers rouges

Un porte-parole de l'ONU a annoncé aujourd'hui que des discussions préliminaires s'ouvriraient lundi à New York entre une délégation cambodgienne et des représentants de l'Organisation sur la création d'un tribunal spécial chargé de juger les anciens dirigeants des Khmers rouges.

La Cambodge accepte l'invitation du secrétaire général d'aborder la question du tribunal pour les Khmers rouges

Le Cambodge a accepté l'invitation du Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, de tenir des pourparlers exploratoires le mois prochain sur les conditions de la mise en place d'un tribunal spécial pour juger les anciens dirigeants des Khmers rouges.

Un tribunal de Timor Leste condamne un jeune criminel à un an de prison

Une Cour spéciale de Timor Leste a condamné aujourd'hui un jeune criminel à un an de prison pour sa participation au meurtre de trois personnes au cours des violences qui ont suivi la consultation populaire organisée par l'ONU en 1999 au Timor oriental.

Devant le Tribunal de l'ONU, l'ancien chef d'état-major de l'Armée rwandaise plaide non coupable aux accusations de génocide

Comparaissant devant un Tribunal de l'ONU, Augustin Bizimungu, ancien chef d'état-major de l'Armée rwandaise, d'avril à juillet 1994, a plaidé non coupable hier aux dix chefs d'accusation intentés contre lui, pour génocide, entente en vue de commettre un génocide, crimes contre l'humanité et violations graves des Conventions de Genève. Aucune date n'a encore été fixée pour son procès sur le fond.

L'ancien chef de l'état-major du Rwanda est appréhendé en Angola et remis au Tribunal de l'ONU

Le général Augustin Bizimungu, qui occupait le poste de chef d'état-major de l'armée rwandaise à l'époque du génocide, a été appréhendé en Angola et remis aux autorités du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), ayant son siège à Arusha. Il est accusé de génocide et de crimes contre l'humanité pour sa participation aux massacres de Tutsis et de Hutus modérés, d'avril à juillet 1994.

Kofi Annan dément que la Mission de l'ONU ait commis des “irrégularités” lors de la consultation de 1999 au Timor oriental

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a formellement démenti les allégations d'irrégularités commises par la Mission de l'ONU au Timor oriental durant le processus de consultation populaire d'août 1999, sur l'avenir de ce territoire. Ces prétendues “irrégularités” ont été mentionnées durant un procès pour crimes contre l'humanité qui se déroulait dans un Tribunal ad hoc sur les droits de l'homme à Djakarta, en Indonésie.

Création d'un groupe de 18 juges pour accélérer le travail du Tribunal pénal de l'ONU pour le Rwanda

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de créer un groupe temporaire de 18 juges pour permettre au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) d'achever ses travaux le plus tôt possible. Dans la même résolution adoptée à l'unanimité aujourd'hui, le Conseil demande instamment aux États de coopérer pleinement avec le Tribunal.