Trafic d'êtres humains

Les Pays-Bas ont violé le droit des enfants à acquérir une nationalité, selon le Comité des droits de l’homme de l’ONU

Dans une décision sans précédent, le Comité des droits de l’homme de l’ONU a estimé mardi que les Pays-Bas avaient violé les droits d’un enfant en inscrivant « nationalité inconnue » dans ses registres d’état civil. Or selon ces experts indépendants onusiens, une telle mention l’empêchait, en vertu du droit néerlandais, « d’être enregistré comme apatride et donc de bénéficier d’une protection internationale en tant qu’enfant apatride ».

Le Journal ONU Info du 7 janvier 2019

- 30% des victimes du trafic des êtres humains sont désormais des enfants selon le nouveau rapport de l’ONUDC

- A Bangkok, le Haut-Commissariat pour les réfugiés porte assistance à Rahaf Mohammed Al-qunun, la jeune saoudienne demandeuse d’asile

Audio -
10'1"

Un rapport de l'ONU met en lumière les «horreurs inimaginables» des migrants et réfugiés en Libye et au-delà

Les migrants et les réfugiés sont soumis à des «horreurs inimaginables» dès leur arrivée en Libye, tout au long de leur séjour dans le pays et - s'ils parviennent à ce résultat - lors de leurs tentatives de traverser la Méditerranée, selon un rapport publié jeudi, par la mission politique des Nations Unies en Libye (MANUL) et le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies (HCDH).