Filtrer par:

trafic des etres humains

Fatou Jagne avec des jeunes lors d'une campagne contre la traite des êtres humains.
Fatou Jagne

« Je ferai tout ce que je peux pour que ça s'arrête », affirme Fatou Jagne, survivante de la traite humaine

Cette année la Journée contre la traite des êtres humains est placée sous le thème « Usages et mésusages de la technologie ». Un thème rappelle le rôle croissant que jouent les technologies dans le recrutement et le passage des êtres trafiqués, mais aussi dans leur rescousse. A l'instar de Fatou Jagne, une jeune activiste en Gambie, survivante de la traite des êtres humains. Interview légèrement éditée.

Une réfugiée dont la famille a été touchée par la traite des êtres humains manifeste son soutien à la campagne de lutte contre la traite menée par le HCR dans l'est du Soudan.
©HCR/Osama Idriss

Traite des êtres humains : le HCR demande plus de services de protection le long des itinéraires vers l'Afrique du Nord

Les services de protection font cruellement défaut aux réfugiés et aux migrants effectuant des voyages périlleux depuis le Sahel et la Corne de l'Afrique vers l'Afrique du Nord et l'Europe, y compris les survivants de la traite des êtres humains, a averti l'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), à l’occasion de la Journée mondiale contre la traite des personnes.

La pandémie de Covid-19 a créé les conditions rendant plus faciles l'exploitation et le trafic d'êtres humains.
© UNICEF/Michele Sibiloni

Des millions de personnes davantage menacées par la traite des êtres humains en raison de la Covid-19 (ONUDC)

Les trafiquants d'êtres humains ciblent les plus vulnérables, comme les migrants et les personnes sans emploi, et la récession induite par la Covid-19 risque d'exposer davantage de personnes au risque de la traite, alerte le Rapport mondial sur la traite des personnes, présenté mardi par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). 

Audio
9'45"