L'actualité mondiale Un regard humain

stupéfiants

🎙️ Bulletin ONU Info du 30 mars 2021

RDC | Lutte contre les pandémies | Danger de la légalisation du cannabis |

Au menu de ce bulletin : 
•    la République démocratique du Congo déjà tournée vers les élections de 2023 (MONUSCO). 
•    des dirigeants mondiaux appellent à établir un traité international sur les pandémies. 
•    l’illégalité et le danger de la légalisation du cannabis à des fins non-médicales. (OICS).

Audio
5'11"
ONU Info/Elizabeth Scaffidi

La légalisation du cannabis à des fins non médicales ne marche pas, selon l'OICS

La légalisation du cannabis à des fins non médicales ne marche pas.  C’est l’avertissement lancé dans le dernier rapport de l’Organisation internationale pour le contrôle des stupéfiants.

Alors que l’Uruguay, le Canada et certains Etats aux Etats Unis ont légalisé le cannabis à des fins non médicales et que le Luxembourg les Pays Bas et la Suisse ont des processus en cours, l’OICS maintient que sa légalisation est non seulement illégale vis-à-vis de la Convention de 1961, mais aussi dangereuse.

Explication de Bernard Leroy, rapporteur de l’OICS. 

Durée audio
2'11"
Un champ de chanvre industriel à Pitomača, en Croatie.
Unsplash/David Gabrić

Une commission des Nations Unies reclassifie le cannabis, qui reste toutefois toujours considéré comme nocif

En examinant une série de recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la marijuana et ses dérivés, la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND)  a décidé de retirer le cannabis du tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 - où il figurait aux côtés d'opioïdes mortels et addictifs spécifiques, y compris l'héroïne, reconnus comme ayant peu ou pas d'objectifs thérapeutiques.

🎙️ Le Journal d'ONU Info du 27 février 2020

Au menu : 

-Syrie : les besoins de la population augmentent sur fond de catastrophe humanitaire dans le nord-ouest

-Au Sahel, la fin du djihadisme passera aussi par la lutte contre la pauvreté et les inégalités (Bachelet)

-Le Burkina Faso souligne l’urgence de la crise au Sahel

-L'alcool et le tabac chez les jeunes peuvent conduire à la consommation d'opiacés à l'âge adulte

 

 

(Présentation : Cristina Silveiro)

 

Audio
10'
Au milieu de bâtiments abandonnés du centre-ville de Monrovia, une personne suspectée de transporter de la drogue et des armes est fouillé.
Photo : MINUL/Christopher Herwig

Afrique centrale et de l’Ouest : des tendances alarmantes dans le trafic de stupéfiants, avertit l’ONU

Devant le Conseil de sécurité, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov a déclaré mercredi que des « tendances récentes et alarmantes » dans le trafic de stupéfiants avaient été observées en Afrique centrale et de l’Ouest, avec des « effets déstabilisants et perturbateurs » sur la gouvernance, la sécurité, la croissance économique et la santé publique. 

Le développement et des cultures alternatives peuvent aider à lutter contre les stupéfiants - ONU

À l'occasion d'une réunion de haut niveau mardi au Conseil économique et social (ECOSOC) à New York sur le développement durable et le problème mondial de la drogue, le Secrétaire général des Nations Unies a appelé à accorder une plus grande attention sur des moyens de subsistance alternatives aux cultivateurs dans les pays où la production de stupéfiants constitue une menace à la paix, la sécurité et au développement tel que l'Afghanistan ou le Myanmar.