santé maternelle et infantile

La Covid-19 pourrait menacer les progrès dans le monde en matière de santé, selon l’OMS

La pandémie de Covid-19 provoque dans le monde entier des pertes humaines importantes, perturbe les moyens de subsistance et menace les récentes avancées en matière de santé et les progrès vers les objectifs de développement durables. 

Plus de 392.000 bébés vont naître le jour du Nouvel An à travers le monde

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a indiqué mardi que 392.078 bébés naîtront dans le monde le 1er janvier 2020.

Malgré les progrès, une femme enceinte ou un nouveau-né meurt toutes les 11 secondes (ONU)

Les femmes et leurs enfants sont aujourd’hui plus nombreux que jamais à avoir la vie sauve, grâce notamment à un meilleur accès à des services de santé abordables et de qualité, selon les nouvelles estimations de la mortalité infantile et maternelle publiées jeudi par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et l'Organisation mondiale de la Santé.

Yémen : le taux de mortalité maternelle a fortement augmenté ces dernières années (UNICEF)

Une femme et six nouveau-nés meurent toutes les deux heures au Yémen de complications pendant la grossesse ou l'accouchement, a indiqué vendredi le Fonds des Nations unies pour l’enfance dans le premier d'une série d’aperçus portant sur la santé maternelle et infantile au Yémen.

Le Journal d'ONU Info du 3 juin 2019

- L’UNICEF dénonce le coût prohibitif des soins qui menace la santé de millions de femmes à travers le monde

Audio -
9'59"

Le coût prohibitif des soins menace la santé de millions de femmes démunies à travers le monde (UNICEF)

La santé de millions de mères à travers le monde est menacée par le coût prohibitif des soins de santé, le manque d'accès à des services et à des professionnels qualifiés et le mariage des enfants, selon une nouvelle étude publiée lundi par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Trop de bébés sont trop petits à la naissance, selon l'OMS

Plus de 20 millions de bébés dans le monde sont nés en 2015 en pesant moins de 2,5 kg  à la naissance, soit un bébé sur sept, selon une nouvelle analyse publiée par des chercheurs de la London School of Hygiene & Tropical Medicine avec l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).