Sahara

Sahara occidental: le Conseil de sécurité accorde un répit de deux mois à la MINURSO

Confronté à une impasse politique au sujet du Sahara occidental, le Conseil de sécurité a décidé aujourd'hui de proroger de deux mois le mandat de la Mission de l'ONU chargée du référendum au Sahara occidental (MINURSO), qui s'efforce depuis plus de 11 ans d'organiser une consultation populaire sur la question de savoir si le territoire devait devenir indépendant ou être rattaché au Maroc.

Le Conseil de sécurité examine ses différentes options concernant le Sahara occidental

S'adressant à la presse aujourd'hui, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de février, l'ambassadeur Adolfo Aguilar Zinser du Mexique, a déclaré que ses collègues continuaient d'examiner les différentes options présentées par le secrétaire général dans un récent rapport sur la situation au Sahara occidental, et qu'ils s'entretiendraient demain avec l'envoyé de l'ONU dans le territoire, James Baker, avant d'adopter une position sur la question.

Le secrétaire général esquisse quatre nouvelles pistes pour le Sahara occidental

En raison de l'absence de progrès dans le rapprochement des positions du Gouvernement marocain et du Front Polisario, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a esquissé quatre nouvelles pistes de travail concernant le règlement du problème du Sahara occidental.

L'ONU affirme la légalité juridique des contrats passés par le Maroc au Sahara occidental

Dans une lettre adressée au Conseil de sécurité, le conseiller juridique des Nations unies, Hans Corell, affirme que certains contrats commerciaux passés par les autorités marocaines avec des sociétés étrangères concernant l'exploration des ressources minières du Sahara occidental n'étaient pas illégaux en soi sur le plan juridique, dans la mesure où ils ne prévoient pas l'exploitation ou le déplacement physique des ressources minérales et qu'aucun gain financier n'a résulté des suites de ces opérations.