Rapport semestriel

Abdul, originaire du Darfour, a été contraint de vivre dans une maison en Libye et de travailler. Il demande maintenant l'asile.
UNICEF/Juan Haro

Les conflits, la violence et le changement climatique ont fait augmenter les déplacements au 1er semestre 2021 (HCR)

La tendance à l’augmentation des déplacements forcés s’est poursuivie en 2021 - avec des chiffres mondiaux dépassant désormais 84 millions - alors que davantage de personnes ont fui la violence, l’insécurité et les effets du changement climatique, selon le rapport sur les tendances semestrielles publié ce jeudi par le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).