PNUE

Journée de l’environnement : il est encore temps de réparer les dommages causés aux écosystèmes, selon Guterres

A la veille de la Journée mondiale de l'environnement, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a lancé « un effort sans précédent pour guérir la Terre » affectée par la triple menace du changement climatique, de la pollution et de la perte de biodiversité.

Un pétrolier abandonné au large du Yémen pose toujours un grave risque de marée noire en mer Rouge

Le pétrolier abandonné depuis six ans au large du port yéménite d’Hodeïda, en mer Rouge, continue de poser un grave risque de marée noire, qui augmente avec chaque jour qui passe, a prévenu jeudi la cheffe de l’agence des Nations Unies pour l’environnement devant le Conseil de sécurité.

L’ONU appelle les pays à respecter leurs engagements de restaurer un milliard d’hectares de terres

Face à la triple menace du changement climatique, de la pollution et de la perte de la nature, le monde doit respecter son engagement de restaurer au moins un milliard d’hectares de terres dégradées au cours de la prochaine décennie - une superficie équivalente à celle de la Chine, ont alerté jeudi deux agences onusiennes.

Stimuler les investissements dans la nature pour lutter contre les crises climatiques, de biodiversité et de dégradation des terres

Les investissements annuels dans des solutions reposant sur la nature devront tripler d'ici 2030 et quadrupler d'ici 2050. Faute de quoi, le monde ne pourra lutter efficacement contre la triple menace des crises climatiques, de la biodiversité et de la dégradation des terres, affirme une nouvelle étude publiée sous l'égide de l’ONU.

Un nouveau groupe d’experts internationaux créé pour prévenir les pandémies zoonotiques

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et trois autres organismes internationaux ont constitué, jeudi, une équipe d’experts chargée de se pencher sur la prévention de la propagation des maladies zoonotiques. L’initiative intitulée « Une santé » ("One Health"), intervient en pleine pandémie de Covid-19, une maladie qui a montré le lien entre santés humaine, animale et environnementale. 

Biodiversité : les aires protégées couvrent une proportion croissante du globe mais elles doivent être améliorées (PNUE)

La communauté internationale a fait d’importants progrès pour atteindre l'objectif mondial de couverture des aires protégées et conservées, mais la qualité de ces aires est loin d'avoir été respectée, selon un nouveau rapport conjoint du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et de ses partenaires, publié mercredi.

Réduire les émissions de méthane de 45% permet d'éviter une hausse de la température mondiale (ONU)

Les émissions de méthane liées à l'activité humaine peuvent être réduites de 45% au cours de cette décennie, ce qui permettrait de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 degré Celsius, conformément à l'Accord de Paris sur le climat, indique un rapport soutenu par l'ONU et publié jeudi. 

La pollution plastique, une injustice environnementale pour les communautés vulnérables (ONU)

La pollution par les plastiques touche de manière disproportionnée les communautés marginalisées et celles vivant à proximité des sites de production et de traitement des déchets plastiques, ce qui constitue une injustice environnementale, selon un nouveau rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et de l'ONG Azul publié mardi.

Sommes-nous sur la voie d’une relance verte ? Pas encore, selon l’ONU et l’Université d'Oxford

Un an après le début de la pandémie, les dépenses dans la relance ne sont pas à la hauteur des engagements pris par les pays pour reconstruire de manière plus durable, estime l’ONU.

17% de la nourriture disponible pour les consommateurs est gaspillée (PNUE)

On estime que 931 millions de tonnes de nourriture, soit 17% de la nourriture totale disponible pour les consommateurs en 2019, ont été jetées dans les poubelles des ménages, des commerçants, des restaurants et autres services alimentaires. C’est ce qu’indique une nouvelle étude du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) pour soutenir les efforts mondiaux visant à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2030.