pillay

Népal: Pillay salue la décision de la Cour suprême d'interdire les amnisties pour les crimes graves

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a salué samedi la récente décision de la Cour suprême du Népal de refuser l'amnistie aux individus qui se sont rendus coupables de violations graves des droits de l'homme dans le cadre de la guerre civile qui a déchiré le pays pendant une décennie.

Navi Pillay dresse un « bilan mitigé » de la situation des droits de l'homme dans le monde

La Haut-Commissaire des Nations Unies Navi Pillay a dressé lundi un « bilan mitigé » des droits de l'homme dans le monde, où des progrès lents mais réguliers dans certaines régions coexistent avec des situations alarmantes dans d'autres, comme celles qui sévissent en Syrie et en République centrafricaine (RCA).

Pour le 20ème anniversaire de la Conférence de Vienne, l'ONU en appelle à la volonté politique pour réaliser les droits de l'homme

Vingt ans après que les pays ont convenu de redoubler d'efforts pour protéger et promouvoir les droits de l'homme, un cadre juridique international est désormais en place et des progrès ont été réalisés, mais la mise en œuvre est toujours à la traîne dans de nombreux pays, ont déclaré mercredi de hauts fonctionnaires de l'ONU.

Droits de l'homme : 20 ans après la Déclaration de Vienne, l'heure du bilan

À l'approche d'un événement commémoratif dont l'objectif sera de dresser un bilan de la situation mondiale en matière de droits de l'homme, deux décennies après la tenue à Vienne d'une conférence internationale historique sur la question, le Sous-Secrétaire général aux droits de l'homme des Nations Unies a déclaré mercredi qu'en dépit d'avancées significatives, de fortes restrictions continuent d'entraver le plein exercice de ces droits pour des millions de personnes à travers le monde.

La Haut Commissaire Pillay plaide à son tour pour une solution politique au conflit en Syrie

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a affirmé lundi qu'il y avait peu de doutes quant à l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, plaidant à la suite du Secrétaire général pour une solution politique.

Les individus tels que Snowden qui révèlent des violations des droits doivent être protégés, dit Pillay

La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a souligné vendredi la nécessité de protéger ceux qui révèlent des violations des droits de l'homme, citant le cas de l'Américain Edward Snowden qui a mis à jour les violations à grande échelle du droit à la vie privée du fait de programmes de surveillance.

L'ONU célèbre le 20ème anniversaire de la Conférence de Vienne sur les droits de l'homme

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a déclaré jeudi que, si des avancées significatives avaient eu lieu depuis l'adoption de la Déclaration et du Programme d'action de Vienne (DPAV) sur les droits de l'homme il y a 20 ans, de nombreux défis subsistaient.

Pillay salue l'entrée en vigueur d'un nouveau mécanisme à l'appui des droits économiques, sociaux et culturels

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a célébré lundi, en présence de la Haut Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, l'entrée en vigueur – hier, dimanche 5 mai– du Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, qui institue une procédure de communications (plaintes) et d'enquête.

Pillay juge «choquante» l'application systématique et massive de la peine de mort en Iraq

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a condamné vendredi l'exécution, cette semaine, de 21 détenus en Iraq, ce qui porte à 33 le nombre d'exécutions au cours du mois d'avril, alors que 150 de plus sont prévues pour les prochains jours.

Navi Pillay exhorte de nouveau les États-Unis à fermer Guantánamo

La Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a exhorté vendredi toutes les branches du gouvernement des États-Unis à œuvrer de concert à la fermeture du centre de détention de Guantánamo, soulignant que l'incarcération indéfinie constituait une violation claire du droit international.