mutilations génitales féminines

L’UNICEF se félicite de la criminalisation des mutilations génitales féminines au Soudan

L'UNICEF a salué la décision historique du gouvernement de transition au Soudan de criminaliser les mutilations génitales féminines et l’excision.

Mutilations génitales féminines : plus de 4 millions de filles menacées cette année, alerte l’ONU

Plus de 4 millions de filles risquent de subir des mutilations génitales féminines en 2020, ont alerté les Nations Unies jeudi à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard de ce fléau.

🎙️ Journal ONU Info du 6 février 2020

République centrafricaine | Coronavirus | Jeunesse et francophonie | Mutilations génitales féminines |

Au menu de ce journal :

Audio -
9'59"

Au Tchad, l’UNFPA aide les filles et les femmes à vaincre leurs peurs et à prendre soin d’elles

Dans ce pays enclavé d’Afrique centrale, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) aide les femmes à mieux connaitre les questions de santé sexuelle et reproductive qui les concernent et à échapper aux violences dont elles sont victimes.

Le Journal ONU Info du 6 février 2019

- En République centrafricaine, l’ONU se félicite de la signature de l’accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés.

Audio -
10'

Mutilations génitales féminines : briser le silence

D’ici à 2030, on estime que 68 millions de filles dans le monde subiront des mutilations génitales féminines si l’on n’accélère pas les efforts visant à éliminer ces pratiques néfastes.

Audio -
4'22"

L’ONU appelle à faire plus pour éliminer les mutilations génitales féminines d’ici 2030

A l’occasion de la Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines célébrée chaque année le 6 février, les Nations Unies ont appelé à prendre davantage de mesures concrètes pour éliminer cette « forme odieuse de violation des droits fondamentaux des femmes et des filles ».

Elimination des mutilations génitales féminines : il n’y a pas de temps à perdre, prévient l’ONU

Le nombre de femmes et de filles victimes de mutilations génitales féminines (MGF) dans le monde pourrait passer de 200 millions à 268 millions d’ici à 2030 si aucune action concertée et rapide n’est mise en œuvre pour éradiquer cette violation des droits humains, ont prévenu mardi les Nations Unies.

MGF : plus de 200 millions de jeunes filles et de femmes ont été victimes de mutilations sexuelles dans le monde

On estime que plus de 200 millions de jeunes filles et de femmes, toujours en vie, ont été victimes de mutilations sexuelles pratiquées dans 30 pays africains, du Moyen Orient et de l'Asie où ces pratiques sont concentrées

Audio -
5'17"