MINUSCA

Le Président de la République centrafricaine affirme la volonté de son pays de lutter contre l’impunité

A la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies mardi soir, le Président de la République centrafricaine, Faustin-Archange Touadéra, a affirmé la volonté de son pays de respecter et promouvoir les droits de l’homme et de lutter contre l’impunité. 

RCA : d’importants progrès réalisés contre les groupes armés auteurs de violences mais la situation reste fragile

Au cours des dernières semaines, des progrès importants ont été réalisés contre une coalition de groupes armés qui menace la paix en République centrafricaine (RCA) mais la situation reste fragile, a expliqué mercredi le chef des opérations de paix des Nations Unies au Conseil de sécurité.

La République centrafricaine court un grave risque de recul en matière de sécurité, prévient l’envoyé de l’ONU

Le Représentant spécial du Secrétaire général en République centrafricaine, Mankeur Ndiaye, a prévenu jeudi le Conseil de sécurité que ce pays est confronté à un grave risque de recul en matière de sécurité et lui a demandé d’examiner des mesures pour garantir une adaptation de la Mission des Nations Unies (MINUSCA) à la nouvelle situation.

RCA : malgré les efforts du gouvernement, des groupes armés signataires de l'Accord de paix violent les droits de l'homme

Lors du débat annuel de la 75ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président de la République centrafricaine, Faustin ArchangeTouadéra, a regretté jeudi que malgré les efforts du gouvernement, des violations des droits de l’homme et du droit humanitaire continuent d’être perpétrées par certains groupes armés signataires de l'Accord de paix et de réconciliation.

En RCA, le chef des opérations de paix plaide pour une accélération de la mise en oeuvre de l’accord de paix

Une délégation de haut niveau de l’ONU, de l’Union africaine et de l’Union européenne est en visite ce weekend en République centrafricaine pour aider à accélérer la mise en oeuvre de l’accord de paix signé en février par le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés.