MINUEE

Erythrée : la liberté de circulation essentielle au maintien de la paix, rappelle le Secrétaire général

Le Secrétaire général a condamné aujourd'hui la décision des autorités érythréennes de restreindre, à partir du 5 octobre, l'espace aérien de leur pays aux hélicoptères de la Mission de l'ONU en Érythrée et en Éthiopie, rappelant que la liberté de circulation est un principe fondamental des opérations de maintien de la paix.

Ethiopie/Erythrée : le Conseil de sécurité reconduit la mission de l'ONU jusqu'en mars 2006

Le Conseil de sécurité a décidé aujourd'hui de proroger le mandat de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE) jusqu'au 15 mars 2006 et approuvé la reconfiguration de sa composition militaire qui prévoit 10 observateurs militaires supplémentaires.

Le Conseil de sécurité appelle l'Ethiopie et l'Erythrée à respecter le tracé de la frontière

Le Conseil de sécurité a exprimé aujourd'hui sa préoccupation à l'égard de la situation entre l'Ethiopie et l'Erythrée, deux pays en proie à l'insécurité alimentaire, et engagé les parties à conduire un dialogue direct, à respecter le tracé de la frontière ainsi que la liberté de circulation de la Mission de l'ONU.

Nomination de la Représentante spéciale adjointe pour l'Ethiopie et l'Erythrée

La nomination de Sissel Ekaas, une Norvégienne jusque là en poste à la FAO, au poste de Représentante spéciale adjointe à la Mission des Nations Unies en Ethiopie et en Erythrée (MINUEE) a été annoncée aujourd'hui par le Secrétaire général.

La réduction des effectifs de la Mission en Ethiopie-Erythrée approuvée par le Conseil de sécurité

En adoptant ce matin sa résolution 1560, le Conseil de sécurité de l'ONU décide de proroger le mandat de la Mission des Nation Unies en Éthiopie et en Érythrée jusqu'au 15 mars 2005 mais approuve également le plan de réduction des effectifs de la MINUEE, proposé dans le rapport du Secrétaire général.

Les obstacles rencontrés en Ethiopie et Erythrée font douter le Conseil de la viabilité de la mission de l'ONU

La détérioration de la coopération entre l'Ethiopie et l'Erythrée, le refus de l'Ethiopie d'autoriser une démarcation complète de la frontière, les restrictions aux mouvements de la Mission de l'ONU font exprimer des doutes par le Conseil de sécurité sur la viabilité à long terme de cette Mission.

Nouvelle prorogation de six mois pour la Mission de l'ONU en Ethiopie/Erythrée décidée par la Conseil de sécurité

C'est à l'unanimité mais en exprimant sa préoccupation quant au rejet par l'Ethiopie de plusieurs parties importantes de la décision de la Commission du tracé de la frontière et déplorant le refus de l'Erythrée de coopérer avec l'Envoyé spécial de l'ONU que le Conseil de sécurité a décidé de prolonger de six mois le mandat de la MINUEE, la Mission des Nations Unies en Ethiopie et en Erythrée.

Ethiopie-Erythrée : l'impasse actuelle pourrait devenir dangereuse, affirme Kofi Annan

L'absence de règlement de la question de la frontière entre l'Ethiopie et l'Erythrée est potentiellement dangereuse, déclare le Secrétaire général dans son dernier rapport dans lequel il indique également que la Mission de l'ONU observe un redéploiement militaire des deux côtés de la zone de sécurité.

Le Conseil de sécurité exhorte l'Ethiopie et l'Erythrée à entamer un vaste dialogue politique

Le Conseil de sécurité s'est dit déçu par le fait que l'Ethiopie ait rejeté la démarcation de la frontière proposée par la Commission du traçé, préoccupé par les restrictions imposées par l'Erythrée au déplacement de la mission de l'ONU et a exhorté les deux pays à entamer un vaste dialogue politique.

Réunion « cordiale » entre l'Ethiopie et l'Erythrée malgré l'absence d'accord sur le tracé de la frontière, indique la MINUEE

La réunion de la Commission de coordination militaire (CCM) qui rassemblait le Commandant de la force de l'ONU, des délégations éthiopienne et érythréenne ainsi qu'un représentant de l'Union africaine, s'est déroulée dans une « atmosphère cordiale », chacune des parties exprimant sa volonté de trouver une solution à l'impasse actuelle tout en préservant la stabilité au plan militaire, indique aujourd'hui la Mission de l'ONU en Ethiopie et en Erythrée. Le chef de la force de l'ONU a toutefois demandé aux deux pays d'éviter le plus possible de tenir des propos évoquant une reprise du conflit.