Migrants

Méditerranée occidentale : les décès de migrants ont doublé cette année par rapport à 2017 (OIM)

Selon l’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM), la mer Méditerranée reste l’une des voies les plus meurtrières pour les migrants, malgré la baisse du trafic sur la partie centrale. D’après le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP), en date du 24 octobre, 1.969 migrants « irréguliers » sont morts en Méditerranée, dont plus des deux tiers dans les eaux entre l’Afrique du Nord et la Sicile.

Les politiques ne doivent pas enrayer les migrations, mais optimiser leur potentiel (FAO)

Un nouveau rapport, lancé aujourd'hui par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), insiste sur le fait que les politiques ne devraient pas enrayer ou accélérer les migrations, mais plutôt exploiter au mieux le potentiel des migrations rurales en faveur du développement économique et social, tout en minimisant les coûts.

Le HCR exhorte l’Australie à évacuer ses centres de traitement offshore

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exhorté vendredi le gouvernement australien à prendre des mesures immédiates afin de remédier à la dégradation de la situation sanitaire des réfugiés et des demandeurs d’asile dans les installations de « traitement extraterritorial » en Papouasie-Nouvelle-Guinée et à Nauru.

Un expert de l’ONU appelle le Niger à mettre les droits humains au centre de ses politiques migratoires

Un expert des droits de l’homme des Nations Unies a exhorté jeudi le Niger à mettre les droits de l’homme au cœur de ses politiques migratoires et les partenaires internationaux à lui venir en aide dans la gestion des migrants.

Méditerranée : l’Espagne est la première porte d'entrée des réfugiés et migrants (OIM)

L’Espagne reste cette année la première porte d’entrée des réfugiés et des migrants en Europe, via la Méditerranée. D’après l’OIM, l’Agence des Nations Unies chargée des migrations, 82.100 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en date du 30 septembre 2018, dont 36.654 en Espagne, la principale destination cette année. 

Le HCR plaide pour un renforcement du multilatéralisme et une approche mondiale sur les réfugiés

« Des lacunes en matière de gouvernance ont créé un espace pour les extrémistes et les criminels ». A l’ouverture ce lundi de la 69e session du Comité exécutif  du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a dénoncé cette « rhétorique politique devenue impitoyable, autorisant la discrimination, le racisme et la xénophobie ».