M23

L'ONU et ses partenaires inquiets du retard pris par la signature de l'accord de paix entre la RDC et le M23

Les Envoyés des Nations Unies et leurs homologues ont exprimé lundi leurs regrets à l'annonce que les pourparlers de paix entre le groupe rebelle M23 et le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) n'avaient pu être conclus ce soir, tout en soulignant que toute solution à ce conflit devait tenir pour responsables de leurs actes les auteurs de crimes graves.

Les Envoyés spéciaux pour les Grands Lacs saluent l'annonce du M23 de mettre fin à sa rébellion

Les Envoyés spéciaux pour les Grands Lacs ont salué mardi l'annonce du M23 de la fin de sa rébellion ainsi que l'engagement pris par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) à mettre fin auxcesser les hostilités et à suivre les étapes prévues dans le cadre du Dialogue de Kampala.

La MONUSCO met en garde le M23 contre les attaques répétées contre ses hélicoptères

Deux hélicoptères de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) ont essuyé des tirs mercredi dans la soirée, a annoncé la Mission, qui a confirmé la responsabilité du M23.

RDC : situation sécuritaire toujours « tendue et fragile » dans les Kivu, confirme l'ONU

Dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), la situation dans les provinces des deux Kivu, théâtres depuis des mois de violents affrontements et de déplacement massifs de populations civiles, reste très fragile, a confirmé lundi l'ONU.

RDC: le Conseil de sécurité reconduit et élargit les sanctions à l'encontre du M23 et d'autres groupes armés

Le Conseil de sécurité a décidé mercredi de reconduire jusqu'au 1er février 2014, en les élargissant dans certains cas, les sanctions prises à l'encontre du M23 et ses éventuels soutiens étrangers, ainsi que contre d'autres groupes armés sévissant dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

RDC : le Conseil de sécurité demande au M23 de se retirer immédiatement de Goma

Le Conseil de sécurité a exigé mardi soir du Mouvement du 23 mars (M23) le retrait immédiat de la ville de Goma et demandé au groupe de stopper ses avancées et de déposer les armes de manière permanente. Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la RDC, Roger Meece, a confirmé que cette rébellion manifestait des « signes d'appui extérieur ».