lutte contre l’impunité

En Haïti, le chef de « l'escadron de la mort » doit faire face à la justice (ONU) 

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a affirmé mercredi que l'ancien chef paramilitaire haïtien Emmanuel « Toto » Constant qui a été expulsé des États-Unis le mois dernier, devait répondre devant la justice pour les horribles violations des droits humains commises au cours des années 1990.