logement

Kazakhstan : une experte de l'ONU s'inquiète des expulsions forcées

« Les expulsions forcées ne peuvent être justifiées que dans ses circonstances les plus exceptionnelles » et doivent se dérouler « en conformité avec le droit international des droits de l'homme », a déclaré lundi la Rapporteuse spéciale de l'ONU sur le droit à un logement décent, Raquel Rolnik, à propos des expulsions menées à Astana, la capitale du Kazakhstan.