Lac Tchad

Tchad : plus de 360.000 personnes déplacées par les inondations et l’insécurité (OIM) 

Plus de 360.000 personnes ont été déplacées par les inondations et l’insécurité dans la province tchadienne du Lac, soit plus de la moitié de la population de cette région administrative du pays d’Afrique centrale, a annoncé vendredi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Sahel et Lac Tchad : le Conseil de sécurité préoccupé par la dégradation sécuritaire et humanitaire 

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est déclaré profondément préoccupé par la dégradation constante des conditions de sécurité et de la situation humanitaire en Afrique de l’Ouest, et plus particulièrement dans les pays des régions du Sahel et du bassin du lac Tchad.

Nigéria : deux morts dans l’incendie d’un camp de déplacés, le HCR vient en aide à des milliers de sans-abri

L’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires humanitaires renforcent leur aide à près de 4.000 personnes déplacées dans le nord-est du Nigéria qui ont perdu tous leurs biens dans l’incendie qui a détruit leur camp à Maiduguri, dans l’est de l’État de Borno.

Les violences au nord-ouest du Nigéria forcent 23.000 personnes à fuir au Niger (HCR)

Les violences incessantes dans certaines régions du nord-ouest du Nigeria ont contraint environ 23.000 personnes à fuir vers le Niger depuis avril, a indiqué l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Sahel, Lac Tchad : la résolution des conflits exige une appropriation des Etats concernés (Conseil de sécurité)

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a rappelé que la lutte contre le terrorisme et la résolution des conflits en Afrique de l’Ouest, notamment dans les pays des régions du Sahel et du bassin du Lac Tchad, s’inscrit dans une « démarche globale » mais repose sur une « appropriation nationale » des Etats de la région.

Libye : à Berlin, l’ONU appelle à éviter une guerre totale et une escalade régionale

Lors de la conférence internationale sur la Libye organisée dimanche à Berlin, le chef de l’ONU a appelé les Etats et les organisations régionales « à passer de la parole aux actes » pour mettre un terme au conflit « toujours plus profond et destructeur » dans ce pays d’Afrique du Nord.