Ivoire

Côte d'Ivoire : le Secrétaire général appelle à mettre en œuvre l'accord de Pretoria, sous peine de sanctions

Le Secrétaire général appelle les parties ivoiriennes à mettre en œuvre l'accord de Pretoria, renouvelé dans leur déclaration du 29 juin, afin que des élections crédibles puissent être organisées en Côte d'Ivoire, comme prévu fin octobre, et rappelle que la déclaration envisage « l'imposition de sanctions contre ceux qui manqueraient à leur obligation de mise en œuvre de l'accord ».

Côte d'Ivoire : le Conseil de sécurité autorise l'augmentation des effectifs de l'ONUCI

Le Conseil de sécurité a prorogé aujourd'hui le mandat de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire et des forces françaises qui la soutiennent jusqu'au 24 janvier 2006 et autorisé l'augmentation de ses effectifs afin de renforcer la sécurité avant les élections prévues en octobre prochain. L'ONUCI pourra par ailleurs solliciter les forces de l'ONU dans les pays voisins, la Sierra Leone et le Libéria.

Côte d'Ivoire : à Bouaké, l'Envoyé de l'ONU appelle à « prendre des risques pour la paix »

« Il faut prendre des risques pour la paix », a déclaré hier l'Envoyé de l'ONU en Côte d'Ivoire, au cours d'un entretien avec les dirigeants des Forces Nouvelles, ex-forces rebelles, qui ont fait part de leur « scepticisme » quant à la tenue d'élections le 30 octobre prochain.

Côte d'Ivoire : l'Envoyé de l'ONU demande au Président ivoirien une enquête sur les massacres de Duékoué

Lors d'une rencontre avec le Président Laurent Gbagbo, l'Envoyé de l'ONU en Côte d'Ivoire a appelé à l'ouverture d'une enquête sur les massacres de Duékoué, comme l'avait demandé le Conseil de sécurité, a informé le porte-parole du Secrétaire général. Pierre Schori s'était rendu hier sur les lieux des violences.

Côte d'Ivoire : l'ONUCI déplore les graves violations des droits de l'homme commises tant par les forces nationales que par les forces rebelles

Dans un rapport sur la situation des droits de l'homme en Côte d'Ivoire, l'Opération des Nations Unies dans le pays a déploré aujourd'hui les graves violations des droits de l'homme commises tant par les éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) - les forces nationales ivoiriennes - que par des éléments des Forces armées des Forces Nouvelles (FAFN) – les forces rebelles.

Côté d'Ivoire : le Conseil de sécurité condamne les massacres de Duékoué

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil de sécurité ont condamné aujourd'hui « avec la plus grande fermeté » les massacres de populations civiles, survenus dans la région de Duékoué, à l'ouest de la Côte d'Ivoire, et demandé aux autorités ivoiriennes de diligenter « sans délai » une enquête sur ces crimes afin que « leurs auteurs soient rapidement traduits en justice et condamnés ».

Le Conseil de sécurité demande la nomination d'un haut représentant de l'ONU pour les élections en Côte d'Ivoire

Prorogeant aujourd'hui le mandat de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire pour sept mois et prévoyant son éventuel renforcement, le Conseil de sécurité a réitéré son appui au processus de Pretoria et demandé au Secrétaire général de nommer, dans ce cadre, un haut représentant pour les élections en Côte d'Ivoire, prévues pour le 30 octobre 2005.

Côte d'Ivoire : le Conseil de sécurité se penchera la semaine prochaine sur les massacres dans l'Ouest du pays

Après le Secrétaire général et l'ONUCI, la Haute-Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a condamné les massacres de civils dans deux villages de l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, l'ambassadeur de la France, Jean-Marc de La Sablière, a indiqué aujourd'hui que le Conseil devrait consacrer mardi prochain une séance à cette question, en attendant un rapport du Secrétaire général.

Côte d'Ivoire : Kofi Annan condamne les attaques contre les civils et appelle à la retenue

Le Secrétaire général a fermement condamné aujourd'hui les attaques perpétrées par des éléments ivoiriens armés dans le village de Guetrozon, près de Duékoué, dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire, qui a causé la mort d'au moins 41 personnes.

Côte d'Ivoire : l'ONUCI condamne les tueries près de Duékoué

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire a condamné l'assassinat par des individus non identifiés, armés de machettes, de 41 civils dans la commune de Guetrozon, près de Duékoué. Elle exhorte les autorités compétentes à ouvrir une enquête pour arrêter les coupables et les traduire devant les tribunaux conformément à la loi en vigueur.