Iran

L'ONU lancera le 8 janvier un appel d'urgence en faveur des victimes du tremblement de terre en Iran

Le département des affaires humanitaires de l'ONU a annoncé aujourd'hui que l'organisation lancera le 8 janvier un appel d'urgence en faveur des victimes du tremblement de terre en Iran tandis qu'à Bam, l'aide internationale passe progressivement des activités de recherche aux secours apportés aux survivants.

L'ONU a besoin de fonds pour les victimes du tremblement de terre en Iran

Alors que les dernières estimations évaluent à 30 000 le nombre des morts et qu'elles ne cessent d'augmenter, les besoins en liquidités sont importants, indiquent les agences humanitaires de l'ONU qui ont pour leur part prélevé 500 000 dollars sur leurs fonds de secours d'urgence pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre en Iran.

Tremblement de terre en Iran : l'ONU mobilise ses équipes de secours d'urgence

Alors qu'un tremblement de terre s'est produit ce matin à 5 h 30 locales (près de 2h GMT) dans le Sud-Est de l'Iran, les équipes de secours d'urgence de l'ONU travaillent avec les autorités iraniennes pour définir l'aide qu'elles peuvent apporter, indique aujourd'hui la coordination humanitaire de l'ONU.

Kofi Annan appelle à la mobilisation en faveur des victimes du tremblement de terre en Iran

Attristé par les pertes en vies humaines et les dégâts considérables causés par le tremblement de terre dans le sud de l'Iran, le Secrétaire général annonce que « les Nations Unies sont en train de mobiliser l'assistance internationale pour aider le Gouvernement à faire face à cette tragédie » et que la coordination des affaires humanitaires de l'Organisation a fait un don d'urgence initial de 90 000 dollars.

L'ONU envoie quelque 40 tonnes de matériel de secours en Iran où le tremblement de terre aurait fait au moins 4 000 victimes

Tandis que les informations parvenant à la coordination de l'ONU estiment à au moins 4 000 les victimes du tremblement de terre et que le gouvernement iranien indique avoir besoin d'équipes disposant de matériel de détection et de chiens de sauvetage, les agences de l'ONU sont en route ou déjà sur place tandis que l'organisation s'apprête à envoyer quelque 40 tonnes de matériel de secours.

L'Iran signe le protocole donnant à l'AIEA un plus large accès à ses sites nucléaires

L'ambassadeur de l'Iran et le directeur général de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique ont signé aujourd'hui à Vienne le protocole additionnel qui donne à l'agence des moyens élargis de vérification des activités nucléaires iraniennes.

L'AIEA prévient qu'elle étudiera « toutes les options » en cas de nouvelles infractions de l'Iran

Le Conseil des gouverneurs de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique prévient, dans la résolution adoptée aujourd'hui, qu'en cas de récidives de la part de l'Iran, sa réaction sera immédiate et qu'il envisagera "toutes les options à sa disposition" tandis que le directeur de l'agence s'est félicité que la diplomatie et le multilatéralisme aient prévalu.

La signature d'un protocole additionnel par l'Iran acceptée par l'AIEA

Le Conseil des gouverneurs de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique a accepté la proposition de l'Iran de signer un protocole additionnel autorisant des contrôles renforcés et non annoncés de ses activités nucléaires.

Le directeur de l'AIEA affirme n'avoir aucune preuve que l'Iran ait poursuivi un programme d'armement nucléaire

Alors que l'Agence de l'ONU pour l'énergie atomique devrait approuver aujourd'hui les mesures supplémentaires d'inspection auxquelles a consenti l'Iran, le directeur général de l'agence a affirmé devant le Conseil des gouverneurs de l'AIEA n'avoir à ce jour aucune preuve que les activités nucléaires iraniennes aient été liées à un programme d'armement nucléaire.

L'Iran met fin à ses activités de retraitement de l'uranium et accepte de signer un protocole additionnel

L'Iran a informé aujourd'hui l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique de sa décision de signer un protocole autorisant une procédure d'inspection renforcée de ses sites nucléaires ainsi que l'arrêt de ses activités de retraitement et d'enrichissement de l'uranium.