Impunité

Le palais de Westminster à Londres, siège des deux chambres du parlement britannique
ONU Info/Omar Musni

Le parlement britannique ne doit pas introduire l’impunité pour les crimes de guerre, estiment des experts de l’ONU

Des experts des droits de l’homme des Nations Unies ont appelé, lundi, le parlement du Royaume-Uni à rejeter un projet de loi du gouvernement qui, selon eux, accorderait aux soldats britanniques « une immunité anticipée pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité ».

🎙️ Journal ONU Info du 21 octobre 2019

Migrants africains | Défenseurs des droits de l’homme | Ebola en RDC | Conseil des droits de l’homme à Dakar.

 

Au menu de ce journal :

  • Plus de 90% des migrants africains prêts à refaire le voyage vers l’Europe. (PNUD)

  • L’impunité dont bénéficient les auteurs de crimes contre les défenseurs des droits de l’homme persiste. (Michel Forst)

Audio
10'
Photo : ONU/Jean-Marc Ferré

🎙️ Droits de l'homme : Michel Forst, le défenseur des défenseurs

Depuis cinq ans, le Français Michel Forst est le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme.

En octobre 2019, Michel Forst a présenté à l’Assemblée générale des Nations Unies son dernier rapport. Un document dans lequel il souligne le problème de l’impunité dont bénéficient ceux qui portent atteinte aux droits fondamentaux des défenseurs et défenseuses des droits de l’homme ainsi que les difficultés rencontrées pour y mettre un terme.

Audio
14'59"
Des enfants marchant dans un champ au Nigéria. est confronté à des conflits et une violence qui doivent être traités de toute urgence, estime l'experte indépendante de l'ONU, Agnès Callamard
Arne Hoel/Banque mondiale

Le Nigéria doit prendre des mesures urgentes pour mettre fin à la violence (experte de l’ONU)

Le Nigéria est confronté à des conflits internes et une violence généralisée qui doivent être traités de toute urgence, alors que la pauvreté et le changement climatique viennent aggraver la crise, a mis en garde mardi une experte indépendante des Nations Unies, Agnès Callamard, à l’issue d’une visite de douze jours dans ce pays.