Guéhenno

Guéhenno : l&#39opération hybride ONU-UA au Darfour manque toujours de moyens

Après son exposé devant le Conseil de sécurité sur les préparatifs de l'Opération hybride ONU-Union africaine au Darfour, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, Jean-Marie Guéhenno, a exprimé aujourd'hui à la presse son inquiétude devant le manque de moyens et le retard accumulé pour déployer les troupes.

Les munitions non explosées, menaces à la population civile et aux opérations de maintien de la paix

La Journée internationale contre les mines qui sera célébrée demain sera l'occasion d'évoquer les autres munitions qui peuvent faire des dégâts terribles contre les civils -- ce que l'on appelle les munitions non explosées, a dit aujourd'hui le responsable du maintien de la paix de l'ONU, Jean-Marie Guéhenno.

Aucune partie de l&#39Afghanistan ne doit devenir une base pour les Talibans, affirme Jean-Marie Guéhenno

L'autorité de l'Etat doit atteindre toutes les provinces de l'Afghanistan afin qu'aucune d'entre elles ne puisse devenir une base pour les Talibans, a déclaré le Secrétaire général adjoint au maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, lors d'une conférence de presse hier à Kaboul où il a évoqué le rôle de l'ONU dans le pays, ainsi que les problèmes liés à la sécurité et à la justice.

Jean-Marie Guéhenno plaide pour le renforcement des capacités militaires des Nations Unies

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, Jean-Marie Guéhenno, a plaidé aujourd'hui devant le Comité spécial des opérations de maintien de la paix, qui s'ouvrait à New York, pour le renforcement des effectifs militaires des Nations Unies et l'établissement d'une 'doctrine' militaire uniforme dans ce domaine.

La RDC toujours fragile, rappelle le chef du maintien de la paix de l&#39ONU

Lors de consultations à huis clos du Conseil de sécurité sur la RDC, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, a plaidé pour que l'ONU garde le cap et ne réduise pas prématurément la taille de la Mission dans le pays.

L&#39intensification des opérations militaires au Darfour doit stopper, affirme Jean-Marie-Guéhenno

Le Secrétaire général adjoint au maintien de la paix, Jean-Marie-Guéhenno, a demandé aujourd'hui une nouvelle fois la fin des opérations militaires au Darfour, alors qu'une intense activité diplomatique se poursuit pour sortir de la crise, avec notamment la tenue d'une réunion de haut niveau jeudi à Addis-Abeba entre le Conseil de sécurité, l'Union africaine et le gouvernement du Soudan.

Le nombre de Casques bleus déployés dans le monde atteint un niveau record

Les effectifs du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies (DPKO) ont atteint un niveau inégalé au mois d'octobre avec 80 976 militaires et policiers ainsi que 15 000 civils déployés à travers le monde dans 18 missions pour un budget de 4,75 milliards de dollars.

Avec bientôt 140 000 hommes, le maintien de la paix atteint des niveaux inégalés, affirme Jean-Marie Guéhenno

Avec le déploiement complet d'une force au Liban, au Timor-Leste et au Darfour, le nombre de casques bleus dans le monde pourrait atteindre le chiffre de 140.000, ce qui représente non seulement un défi logistique pour son département, mais un défi politique pour les Etats membres, a estimé aujourd'hui le Secrétaire général adjoint au maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno.

RDC : Jean-Marie Guéhenno inspecte les forces des Nations Unies déployées dans l'est du pays

En visite en République démocratique du Congo (RDC), à quelques mois des élections présidentielles, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix inspecte actuellement toutes les troupes des Nations Unies déployées dans l'est du pays qui luttent contre l'insécurité des populations civiles terrorisées par les milices rebelles.

RDC : la promulgation de la loi électorale est imminente, affirme J. M. Guéhenno à Kinshasa

Le responsable des opérations de maintien de la paix s'est félicité aujourd'hui de l'imminence de la promulgation de la loi électorale en République démocratique du Congo (RDC), ainsi que s'y est engagé le président Kabila, soulignant l'importance fondamentale de la crédibilité des prochaines élections présidentielles et législatives qui devraient avoir lieu au mois de juin prochain.