Aller au contenu principal

Franco

Vue générale de la salle de l'Alliance des Civilisations qui abrite le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève (archive).
Photo : ONU/Jean-Marc Ferré

Espagne : les procès du juge Garzón étaient arbitraires et impartiaux, selon le Comité des droits de l’homme

Les procès de l’ancien juge espagnol Baltasar Garzón dans les affaires Franco et Gürtel étaient arbitraires et ne respectaient pas les principes d’indépendance et d’impartialité de la justice, a conclu le Comité des droits de l’homme de l’ONU dans une décision rendue publique ce jeudi à Genève.