Fistule

Fistule obstétricale : les femmes les plus pauvres et les plus vulnérables sont les plus touchées (UNFPA)

L’agence des Nations Unies chargée de la santé sexuelle et reproductive (UNFPA) a rappelé jeudi, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétricale, que les femmes les plus pauvres et les plus vulnérables sont les plus touchées.

Le Journal d'ONU Info du 23 mai 2019

- L’ONU renforce sa riposte à Ebola en République démocratique du Congo

- Le Conseil de sécurité discute aujourd’hui de la protection des civils en temps de conflit armé

Audio -
10'

Au Niger, des femmes atteintes de fistule trouvent soins et réconfort dans des centres de santé

Au Centre national de référence de la fistule obstétricale (CNRFO) à Niamey, les jeunes femmes nigériennes victimes de ces lésions graves et dangereuses reçoivent des soins médicaux et une écoute à l’abri des préjugés.

Fistule obstétricale : la prévention est essentielle (OMS)

On estime aujourd’hui à environ 2 millions de cas de fistule obstétricale non traitée dans le monde, la plupart en Asie et en Afrique subsaharienne. On compte entre 50.000 et 100 000 nouveaux cas chaque année, la plupart chez des femmes pauvres vivant dans des cultures où le statut et l'estime de soi d'une femme peuvent dépendre presque entièrement de son mariage et de sa capacité à avoir des enfants.

La campagne contre la fistule s'étend désormais à 45 pays

Les efforts pour mettre fin à la fistule, lésion obstétrique à l'accouchement ayant de graves conséquences médicales et sociales pour au moins 2 millions de femmes dans le monde, s'étendent désormais à 45 pays, selon un rapport du Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon publié lundi.

UNFPA : 29 femmes du Bangladesh ont pu bénéficier d'une opération de la fistule obstétrique

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a pu aider 29 femmes du Bangladesh souffrant d'une fistule obstétrique, à bénéficier d'une chirurgie réparatrice réussie.

Fistule obstétricale : une maladie qui touche plus de 2 millions de femmes

La fistule obstétricale, lésion du périnée source d'incontinence chronique, touche plus de 2 millions de femmes dans le monde. Alors que des soins appropriés pourraient épargner des centaines de milliers de femmes chaque année, le département de l'information de l'ONU a choisi de faire figurer cette maladie dans sa liste 2005 des « Dix sujets dont le monde n'entend pas assez parler ».