femmes

Le sida demeure la première cause de mortalité chez les femmes en âge de procréer

Les fortes inégalités entre les hommes et les femmes continuent d’être la cause de la plus grande vulnérabilité de la population féminine face au VIH. C’est ce qu’indique un nouveau rapport d’ONUSIDA à deux jours de la Journée internationale des femmes, célébrée chaque année le 8 mars.