Économie mondiale

L’ONU réclame des idées audacieuses pour faire renaître l’économie mondiale affectée par la Covid-19

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réclamé mercredi des idées audacieuses pour faire renaître l’économie mondiale durement affectée par la pandémie de Covid-19 et réaliser un développement durable.

Coronavirus : le PIB mondial pourrait diminuer de 0,9% en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19

L'économie mondiale pourrait se contracter de 0,9% en raison de la pandémie de Covid-19, et la production mondiale pourrait se contracter davantage si les restrictions imposées aux activités économiques se prolongent jusqu'au 3e trimestre de 2020 et si les réponses budgétaires ne soutiennent pas les revenus et les dépenses de consommation, selon un rapport publié mercredi par les Nations Unies.

Forum de Paris sur la paix : « Le monde se fissure. Le statu quo n’est pas tenable » - Guterres

Au Forum de Paris sur la paix qui a débuté lundi dans la capital française, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a mis en garde contre les « cinq fissures grandissantes » auxquelles le monde est confronté et a prévenu que le statu quo n’était pas tenable.

Dans un monde fragmenté, le chef de l’ONU plaide à Davos pour un multilatéralisme efficace

La réponse de plus en plus fragmentée et dysfonctionnelle aux problèmes qu’affronte le monde rend d’autant plus nécessaire un multilatéralisme efficace, a déclaré jeudi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, au Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

Tensions commerciales, Brexit et changement climatique pèsent sur l’économie mondiale (ONU)

L’économie mondiale va continuer de croître à un rythme d’environ 3% en 2019, mais cette croissance est menacée par une convergence de risques susceptibles de perturber gravement l’activité économique et d’infliger des dégâts considérables, selon le rapport des Nations Unies Situation et perspectives de l’économie mondiale pour l’année 2019 (WESP) publié lundi.

La croissance des salaires retombe à son plus bas niveau depuis 2008 (OIT)

La croissance mondiale des salaires est faible tandis que les écarts de rémunération entre hommes et femmes, d’environ 20% à l’échelle mondiale, demeurent insupportablement élevés, selon le dernier Rapport mondial sur les salaires de l’Organisation internationale du Travail (OIT) publié lundi.