Darfour

Soudan : la situation au Darfour exige la présence de 8.000 hommes sur le terrain, selon Jan Pronk

Au lendemain d'une nouvelle attaque contre un convoi humanitaire, l'Envoyé de l'ONU affirme que la situation au Darfour n'est pas près de s'améliorer à moins d'une présence d'au moins 8.000 hommes sur le terrain. Kofi Annan a demandé aujourd'hui à Alger l'aide notamment financière des Etats de la Ligue arabe dans ce conflit.

Darfour : mauvaise volonté et stagnation, déplore un rapport de l'ONU

Stagnation de la situation humanitaire et manque de bonne volonté de la part des parties, tels sont les deux principaux qualificatifs contenus dans le dernier rapport du Secrétaire général sur le Darfour, dans lequel il préconise le renforcement de la Mission de l'Union africaine au Soudan.

« Nous n'avançons pas assez vite pour gérer la situation désastreuse au Darfour », estime Kofi Annan

Alors que les tueries et les viols continuent au Darfour, le Secrétaire général, pour qui les efforts entrepris par la communauté internationale ne sont pas suffisants, annonce qu'une mission d'évaluation de l'ONU se rendra prochainement sur le terrain et espère que les membres du Conseil de sécurité aboutiront à une nouvelle résolution dans le courant de la semaine.

Seulement 5 % des fonds demandés pour le Soudan disponibles, déplore Jan Egeland

A l'heure où l'Envoyé de l'ONU pour le Soudan tente de relancer les négociations de paix entre le Gouvernement et les rebelles du Darfour, connues sous le nom de pourparlers d'Abuja, le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies déplore le manque de fonds qui ne s'élèvent qu'à 5% de ce que la communauté internationale avait promis pour le pays dans l'hypothèse de la signature de l'Accord de paix Nord-Sud.

La Mission au Soudan coûterait 1 milliard de dollars la première année

La première année du déploiement d'une mission de l'ONU au Soudan coûterait un peu plus d'un milliard de dollars, informe aujourd'hui le Secrétaire général en complément de son dernier rapport au Conseil de sécurité dans lequel il préconisait un effectif d'environ 10.000 hommes pour assurer une transition pacifique au Soudan.

Le monde trahira le Darfour s'il ne met pas en place une force robuste, affirme Jan Egeland

Alors qu'il y a maintenant près de 1,9 millions de déplacés au Darfour et qu'une nouvelle menace de famine pèse sur 2, 3 voire 4 millions de personnes, le Coordonnateur des secours humanitaires de l'ONU appelle au renforcement du personnel militaire sur le terrain pour protéger non seulement la population, qui continue d'être victime de massacres, mais aussi le personnel humanitaire qui ne peut porter secours à tous.

L'enfer du Darfour brûle toujours, affirme Kofi Annan

Le Secrétaire général a appelé aujourd'hui instamment le Conseil de sécurité à agir pour empêcher la poursuite des crimes au Darfour et pour traduire en justice les auteurs des crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis par le Gouvernement soudanais, les milices janjaouites et les rebelles, ainsi que l'a révélé le rapport de la Commission d'enquête sur le Darfour - un des plus importants de l'histoire récente des Nations Unies.

Darfour : l'UNICEF attire l'attention sur les enfants nés de mères victimes de viols

L'agence de l'ONU pour l'enfance a attiré l'attention sur la situation de dizaines d'enfants nés de mères soudanaises victimes de viols perpétrés par les milices janjaouites qui utilisent la violence sexuelle comme arme de guerre pour humilier et affaiblir les communautés de la région du Darfour, dans l'Ouest du Soudan.

Darfour : le Secrétaire général appelle l'OTAN et l'UE à l'aide

Le Secrétaire général a appelé hier l'OTAN et l'Union européenne à apporter au plus vite une aide concrète à l'Union africaine pour mettre fin à la tragédie du Darfour et rappelé que les capacités de l'Union africaine en matière de sécurité restaient dérisoires au regard de l'ampleur du problème.

Conseil de sécurité : tout faire pour garantir la réconciliation nationale au Soudan

Réussir l'unité du Soudan et mettre fin au conflit au Darfour ont été les deux principaux messages des membres du Conseil de sécurité au Vice-Président du Soudan et au chef des rebelles du Sud, invités à New York après la signature de l'Accord de paix global. Le Conseil a aussi réitéré son engagement à traduire en justice les auteurs de violations de droits de l'homme.