Darfour

Darfour : l'ONU appelle au succès de la conférence d'Addis-Abeba pour soutenir les forces de l'Union africaine

A la veille de la conférence de soutien à l'Union africaine, organisée par l'ONU et l'Union africaine à Addis-Abeba, qui sera co-présidée par Kofi Annan, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'ONU, Jean-Marie Guéhenno, de retour d'une visite sur le terrain, a affirmé la nécessité d'apporter une assistance aux forces de l'Union africaine, davantage en termes de matériel que de fonds, afin de leur permettre d'améliorer la situation sécuritaire dans cette région.

Le Secrétaire général en Ethiopie et au Soudan cette semaine

Le Secrétaire général va entamer cette semaine une tournée en Afrique qui le mènera à Addis-Abeba, puis à Khartoum, Rumbek et dans la région du Darfour, pour attirer l'attention sur la nécessité d'apporter un plus grand soutien aux troupes de l'Union Africaine qui contribuent à améliorer la sécurité au Darfour et de soutenir les efforts humanitaires menés par les Nations Unies dans la région.

Seul un règlement négocié pourra mettre un terme aux violences au Darfour, selon un responsable de l'ONU

Seul un règlement négocié pourra mettre un terme aux violences au Darfour, qui continuent tant du côté des milices que des rebelles, a déclaré au Conseil de sécurité un responsable des opérations de maintien de la paix de l'ONU. A la veille de la reprise des pourparlers d'Abuja, ce dernier s'est déclaré « préoccupé » par l'absence de volonté politique des parties.

Lakhdar Brahimi et Jean-Marie Guéhenno en mission au Soudan

Lakhdar Brahimi, Conseiller spécial du Secrétaire général, et Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, entament aujourd'hui une visite de huit jours au Soudan, qui portera notamment sur l'assistance de l'ONU à la mission de l'Union africaine et sur le déploiement de la Mission de l'ONU.

Soudan : Jan Pronk condamne le meurtre de deux membres du Croissant-Rouge soudanais

L'Envoyé de l'ONU pour le Soudan a condamné aujourd'hui le meurtre de deux membres du Croissant Rouge soudanais, pris dans une embuscade, dimanche dernier, à Kassala, dans l'Est du Soudan. Il rappelle que les auteurs de ces crimes devront rendre compte de leurs actes et exhorte toutes les parties à fournir les informations qui permettraient de localiser un autre membre toujours porté disparu.