Darfour

Conseil de sécurité : de nouvelles sanctions imposées aux belligérants du Darfour

Quelques jours après avoir décidé de la création d'une Mission de l'ONU au Soudan, le Conseil de sécurité a voté hier une résolution imposant de nouvelles sanctions au Gouvernement du Soudan et aux rebelles du Darfour, qui ont failli au respect de leurs engagements de cessez-le-feu et de protection des populations civiles.

Le Conseil de sécurité vote la création d'une Mission des Nations Unies au Soudan

Forte de 10.000 militaires et 715 membres de la police civile, la nouvelle Mission de l'ONU au Soudan créée par le Conseil de sécurité aura pour mandat de faire respecter l'Accord Nord-Sud et d'aider au désarmement, à l'organisation d'élections et au retour des réfugiés. Selon l'ambassadeur de la France, le Conseil devrait être saisi mercredi d'un projet de résolution sur le renvoi de la situation au Darfour à la Cour pénale internationale.

Soudan : la situation au Darfour exige la présence de 8.000 hommes sur le terrain, selon Jan Pronk

Au lendemain d'une nouvelle attaque contre un convoi humanitaire, l'Envoyé de l'ONU affirme que la situation au Darfour n'est pas près de s'améliorer à moins d'une présence d'au moins 8.000 hommes sur le terrain. Kofi Annan a demandé aujourd'hui à Alger l'aide notamment financière des Etats de la Ligue arabe dans ce conflit.

Darfour : mauvaise volonté et stagnation, déplore un rapport de l'ONU

Stagnation de la situation humanitaire et manque de bonne volonté de la part des parties, tels sont les deux principaux qualificatifs contenus dans le dernier rapport du Secrétaire général sur le Darfour, dans lequel il préconise le renforcement de la Mission de l'Union africaine au Soudan.

« Nous n'avançons pas assez vite pour gérer la situation désastreuse au Darfour », estime Kofi Annan

Alors que les tueries et les viols continuent au Darfour, le Secrétaire général, pour qui les efforts entrepris par la communauté internationale ne sont pas suffisants, annonce qu'une mission d'évaluation de l'ONU se rendra prochainement sur le terrain et espère que les membres du Conseil de sécurité aboutiront à une nouvelle résolution dans le courant de la semaine.

Seulement 5 % des fonds demandés pour le Soudan disponibles, déplore Jan Egeland

A l'heure où l'Envoyé de l'ONU pour le Soudan tente de relancer les négociations de paix entre le Gouvernement et les rebelles du Darfour, connues sous le nom de pourparlers d'Abuja, le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies déplore le manque de fonds qui ne s'élèvent qu'à 5% de ce que la communauté internationale avait promis pour le pays dans l'hypothèse de la signature de l'Accord de paix Nord-Sud.