Convention de 1961

Le camp de Kutupalong-Balukhali à Cox's Bazar, au Bangladesh, abrite plus de 600 000 réfugiés rohingyas apatrides.
© UNICEF/Bashir Sujan

60 ans de la Convention de 1961 sur l'apatridie : éliminer l’apatridie est plus urgent que jamais

Les efforts pour garantir le droit à une nationalité et éliminer l’apatridie sont réalisables et plus urgents que jamais, a estimé, lundi, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) alors que la communauté internationale marque le 60ème anniversaire de l’adoption de la Convention des Nations Unies de 1961 sur la réduction des cas d’apatridie.