Constitution

Fidji : Le Secrétaire général déplore l'abrogation de la Constitution

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appris avec une grande consternation l'abrogation de la Constitution de Fidji, la destitution de magistrats, la déclaration de l'état d'urgence et « la tentative évidente d'un pouvoir exécutif non élu de prolonger son régime, en décidant d'un nouveau calendrier repoussant les élections législatives de cinq ans, soit d'ici à 2014 ».