congo

R.D. du Congo : Kofi Annan propose la mise en place d'un système de contrôle de l'embargo sur les armes

Les progrès réalisés au niveau politique doivent bénéficier à l'Est du pays où se poursuivent les massacres d'une population prise en otage par des groupes rebelles ennemis, affirme le Secrétaire général de l'ONU qui demande au Gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) d'y mettre en place une administration. Il propose également l'instauration d'un système à trois niveaux de contrôle de l'embargo sur les armes.

R.D. du Congo : démobilisation de 700 Maï-Maï à Kindu, indique la mission de l'ONU

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) indique avoir apporté son concours logistique au commandement de la 7e région militaire pour encadrer la démobilisation d'environ 700 Maï-Maï rassemblés samedi 22 novembre au stade Lumumba de Kindu.

Le Représentant de l'ONU pour la R.D. du Congo alerté sur la « situation explosive » du Nord-Katanga

Lors d'une conférence de presse qui se déroulait à Lubumbashi au Katanga, le Représentant spécial pour la République démocratique du Congo (RDC), William Swing, a répondu aux questions qui lui étaient posées sur « la situation explosive au Nord-Katanga » où des cas d'anthropophagie sont signalés, sur la présence des groupes armés étrangers sur le territoire de la RDC et sur ses récents entretiens avec le Président du Rwanda.

R.D. du Congo : le Conseil de sécurité envisage de renforcer le contrôle de l'embargo sur les armes

Dans une déclaration rendue publique aujourd'hui, le Conseil de sécurité de l'ONU condamne la poursuite de l'exploitation illégale des ressources naturelles de la République démocratique du Congo (RDC) et indique qu'il envisage de mettre en place un mécanisme de surveillance de l'embargo sur les armes.

Le chef de l'ONU en R.D. du Congo se rend au Rwanda pour discuter du retour des opposants hutu

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC) s'est rendu aujourd'hui au Rwanda pour discuter du rapatriement des Rwandais présents en RDC tandis qu'un des chefs de la rébellion hutu en RDC, qui vient de retourner au Rwanda avec une centaine de ses hommes, tente de convaincre le reste de son mouvement d'en faire autant, indique la mission de l'ONU dans le pays.

Le chef de la Mission de l'ONU en R.D. du Congo s'entretient avec le Président rwandais

Le chef de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC) et le Président Paul Kagame du Rwanda ont passé en revue aujourd'hui les développements en cours dans le cadre de la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays lors d'une rencontre dans la capitale rwandaise.

Un envoyé de l'ONU assure la R.D. du Congo de l'aide internationale mais lui demande de respecter ses engagements

Le responsable des affaires humanitaires de l'ONU a assuré la population et les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) de l'aide de la communauté internationale mais leur a également demandé de respecter les accords de paix qui ont été signés.

R.D. du Congo : le Conseil de sécurité condamne la violence en Ituri et la poursuite des hostilités dans les Kivus

Le Conseil a condamné aujourd'hui les actes de violences survenus récemment dans la province de l'Ituri et s'est dit préoccupé par la poursuite des hostilités dans les Kivus, deux régions situées au nord-est et à l'est du République démocratique du Congo (RDC).

R.D. du Congo : le responsable de l'aide humanitaire de l'ONU demain à Bunia

Arrivé ce matin à Kinshasa dans le cadre d'une visite de quatre jours en République démocratique du Congo (RDC), le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Jan Egeland, a prié instamment les autorités locales de redoubler d'efforts pour lutter contre l'insécurité qui entrave les opérations d'aide humanitaire qui cherchent à répondre aux besoins des populations.

L'ONU publie le "tableau effrayant" de la situation des droits de l'homme en République démocratique du Congo

Le rapport de l'ONU qui vient d'être rendu public, dresse « le tableau effrayant d'une situation des droits de l'homme les plus graves au monde », tout en soulignant les progrès politiques considérables réalisés au cours des derniers mois et la collégialité régnant dans le nouveau gouvernement.