Burundi

Conseil de sécurité : le Secrétaire général chargé de négocier avec le Burundi la création d'organes d'enquête sur les crimes les plus graves

Le Conseil de sécurité a demandé aujourd'hui au Secrétaire général de négocier avec le gouvernement du Burundi les modalités de la création de deux mécanismes d'enquête et de jugement des crimes les plus graves commis depuis l'indépendance du pays.

Conseil de sécurité : deux mécanismes envisagés pour identifier et juger les crimes graves commis au Burundi depuis 1962

Le Conseil de sécurité a été saisi hier des conclusions d'une commission d'enquête judiciaire internationale au Burundi qui propose la création d'une « commission de la vérité » pour identifier les crimes graves commis entre 1962 et 2000 et d'une chambre spéciale des tribunaux burundais pour juger les crimes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis entre 1972 et 1993.

Rwanda/Burundi : la lutte contre l'impunité passe par le respect des conventions internationales, rappelle Carolyn MacAskie

Dans une conférence de presse donnée aujourd'hui, l'Envoyée de l'ONU au Burundi a dénoncé l'accord passé entre les autorités burundaises et rwandaises pour forcer les demandeurs d'asiles rwandais réfugiés au Burundi à retourner au Rwanda, après avoir fui les tribunaux de leur pays qui tentent de juger les coupables du génocide de 1994. Elle a rappelé aux deux pays que s'ils veulent mettre fin à l'impunité dans la région, ils devraient commencer par respecter les conventions internationales eux-mêmes.

Le Secrétaire général condamne le retour forcé du Burundi des demandeurs d'asile rwandais

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui gravement préoccupé par le renvoi du Burundi vers le Rwanda de près de 6000 demandeurs d'asile rwandais. L'agence de l'ONU pour les réfugiés avait condamné hier l'accord convenu entre les autorités du Burundi et du Rwanda pour procéder à leur retour forcé en les qualifiant « d'immigrants illégaux ».

Burundi : reprise des élections dans les communes affectées par les violences

La Mission de l'ONU au Burundi a informé hier que les communes frappées par les violences qui ont fait un mort parmi la population civile et un blessé grave parmi les casques bleus devraient procéder de nouveau au vote. Elle a déclaré avoir déployé 2 000 soldats et autant de policiers pour protéger les populations civiles.

Burundi : le Conseil de sécurité proroge le mandat de l'ONUB pour une durée de six mois

Dans une résolution adoptée hier, le Conseil de sécurité a décidé de proroger le mandat de l'Opération des Nations Unies au Burundi pour une durée de six mois. Quelques jours avant que le Burundi n'entre dans une période électorale, étape décisive du processus de paix dans un pays déchiré par 12 ans de guerre civile, il appelle la communauté internationale à augmenter son aide au développement dans le pays.