Annan

Kofi Annan réclame au Conseil de sécurité l'envoi d'une Force multinationale au Libéria

La reprise des combats à Monrovia en dépit du cessez-le-feu d'Accra et le risque d'une catastrophe humanitaire « à une échelle encore plus grande que celle de Bunia », en République démocratique du Congo, ont amené le Secrétaire général de l'ONU à adresser un cri d'alarme au Conseil de sécurité et à lui demander d'autoriser de toute urgence l'envoi au Libéria d'une Force multinationale conduite par un Etat membre de l'ONU.

Le Secrétaire général à l'ECOSOC : passer à l'action en privilégiant l'intérêt mondial

Lançant la session de fond du Conseil économique et social (ECOSOC), Kofi Annan a évoqué le « gros temps » que traverse l'économie mondiale dont le ralentissement persistant met à mal « les petits bateaux » des pays en développement et a lancé un appel à l'action qui privilégierait l'intérêt mondial.

Mise en garde de Kofi Annan au Conseil de sécurité sur les risques de détérioration en R.D. du Congo

En préalable à la réunion du Conseil de sécurité consacrée au renouvellement du mandat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC), le Secrétaire général avait adressé une lettre au Conseil insistant sur la gravité de la situation et les risques sérieux de détérioration si un niveau suffisant de sécurité n'était pas maintenu dans l'Ituri, la province du Nord-Est du pays qui a connu une récente flambée de violence.

L'ONU défend le droit de ne pas être soumis à la torture, réaffirme Kofi Annan en cette journée commémorative

Alors que se déroule aujourd'hui la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, Kofi Annan a affirmé la volonté de l'ONU d'aller plus loin dans ses efforts pour "traduire les bourreaux en justice et protéger les victimes".

En visite à Londres, Kofi Annan rencontre Tony Blair et d'autres personnalités britanniques

Arrivé à Londres hier en provenance d'Amman en Jordanie, Kofi Annan y a rencontré aujourd'hui Tony Blair auquel il a parlé de ses entretiens avec les autres membres du Quatuor impliqués dans le processus de paix au Moyen-Orient.

Libéria : Kofi Annan appelle à l'arrêt des combats qui ont repris à Monrovia

Alors que les affrontements ont repris dans la capitale libérienne de Monrovia, un peu plus d'une semaine après la signature d'un cessez-feu entre le Gouvernement du Libéria et les deux principaux groupes rebelles, le Secrétaire général de l'ONU appelle aujourd'hui à l'arrêt des hostilités.

Sur les rives de la Mer morte, Kofi Annan défend sa "vision d'un futur partagé"

Au bord de la Mer morte en Jordanie, devant le Forum économique mondial, Kofi Annan a plaidé en faveur d'un monde qui se tiendrait par la main par-dessus les barrières de la culture et de la religion, « où l'idéalisme ne serait plus moqué » mais respecté, où les décisions d'intérêt mondial seraient prises dans des institutions mondiales, en tout premier lieu l'ONU, même si cela suppose d'y apporter des changements, et où les Etats membres « respecteraient les vues de chacun et s'efforceraient de parvenir à un accord. »

Kofi Annan réclame au gouvernement du Myanmar la libération d' Aung San Suu Kyi

Estimant « déplorables » les conditions de détention auxquelles est soumise Aung San Suu Kyi, la principale dirigeante du mouvement pro-démocratique au Myanmar, le Secrétaire général de l'ONU a demandé aujourd'hui au gouvernement de ce pays d'accéder aux demandes répétées de remise en liberté formulées par l'ONU et la communauté internationale.

Refusons un avenir sans espoir pour les jeunes réfugiés, exhorte Kofi Annan

Alors que des manifestations sont organisées dans plus de 70 pays dans le cadre de la Journée mondiale des réfugiés, le Secrétaire général de l'ONU attire l'attention sur le sort d'enfants ou d'adolescents contraints à l'exil souvent après avoir subi les affres de la guerre, la violence et le deuil.

Kofi Annan demande la remise en liberté des observateurs militaires enlevés en R. D. du Congo

Dans un contexte marqué par la signature d'un « engagement de cessez-le-feu » qui n'a pas mis fin aux combats sur le terrain, Kofi Annan demande la remise en liberté des observateurs de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC).