Al Qaida

L'importance de la menace posée par Al-Qaida aussi importante aujourd'hui qu'en 1999

La menace posée par Al-Qaida reste toujours aussi importante mais la nature de cette menace a changé, selon le premier rapport de l'équipe de vérification mis en place dans le cadre des sanctions adoptées par le Conseil de sécurité contre Al-Qaida et les Taliban, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de l'ONU.

Le Conseil de sécurité ajoute à sa liste deux individus et cinq entités ayant des liens avec Al-Qaida

Le Comité du Conseil de sécurité contre Al-Qaida et les Talibans vient d'ajouter deux individus et cinq entités à la liste des associés de ces groupes, indique un communiqué du Conseil de sécurité.

Les mesures adoptées par le Conseil renforcent les sanctions contre Al-Qaida, selon le Président du Comité 1267

Au cours d'une conférence de presse réunie à New York, le Président du Comité chargé de contrôler les sanctions contre Al-Qaida et les Taliban, commentant la dernière résolution du Conseil de sécurité, a jugé efficace les mesures s'opposant aux mouvements financiers transnationaux.

Le Conseil de sécurité renforce ses sanctions contre les Taliban et Al-Qaida

« Nous avons tiré les leçons de nos erreurs passées et supprimé les failles qui existaient dans le système précédent », a déclaré le Président du Comité des sanctions, Heraldo Muñoz, après que le Conseil de sécurité ait décidé de renforcer le régime de sanctions contre Al-Qaida et les Taliban.

Le Comité chargé des sanctions contre Al-Qaida vient d'ajouter deux noms à sa liste récapitulative

Le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1267 chargé de contrôler les sanctions imposées aux Taliban et aux groupes et entités liés à Al-Qaida vient d'ajouter à sa liste récapitulative l'identité de deux individus.

Le Comité chargé de contrôler les sanctions contre Al-Qaida en manque d'informations de la part des Etats

Plus de la moitié des Etats membres de l'ONU n'ont pas encore remis leurs rapports sur les mesures qu'ils ont prises pour lutter contre Al-Qaida et les Taliban, ce qui ralentit sérieusement le travail du Comité chargé d'évaluer les actions entreprises, a indiqué ce matin son Président s'adressant au Conseil de sécurité.