AIEA

AIEA : de l'uranium hautement enrichi retiré d'un réacteur de recherche tchèque

Dans le cadre de l'Initiative mondiale de réduction de la menace nucléaire et d'un programme pour retirer des réacteurs de recherche l'uranium de qualité militaire posant des risques de prolifération, l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique annonce qu'elle a retiré 6 kilos d'uranium hautement enrichi d'un réacteur en République tchèque.

AIEA : projet de résolution sur le nucléaire iranien examiné cet après-midi

Le Conseil des Gouverneurs de l'agence de l'ONU sur l'énergie atomique doit se réunir à nouveau cet après-midi pour étudier une une résolution présentée par la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sur les garanties nucléaires de l'Iran.

Résolution de l'AIEA : appel à l'Iran à ratifier au plus tôt le protocole additionnel

Après que le directeur général de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique a annoncé que l'Iran avait accepté de placer 20 centrifugeuses destinées, selon les affirmations iraniennes, à des activités de recherche et développement, sous surveillance vidéo de l'agence, le Conseil des Gouverneurs a adopté cet après-midi à Vienne une résolution dans laquelle il prend note des mesures correctives prises par l'Iran, lui demande de fournir à l'agence tout l'accès requis et de ratifier au plus vite le protocole additionnel.

Activités nucléaires encore non déclarées en Iran : réponse à long terme, selon l'AIEA

Seule la procédure de vérification prévue par le protocole aditionnel au TNP, permettra d'assurer à terme que l'Iran n'a réellement plus d'activités nucléaires non déclarées, a déclaré aujourd'hui le directeur de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique qui a toutefois cité l'exemple récent de la Corée du Sud pour affirmer que les procédures renforcées de l'agence portaient leurs fruits et a fait remarquer que 42 Etats parties au TNP n'étaient soumis actuellement à aucun contrôle.

L'accord Iran-Union européenne discuté cette semaine à l'AIEA

Le dernier rapport traitant des activités en Iran de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique mais aussi de l'accord récent avec l'Union européenne qui doit entrer en vigueur aujourd'hui, a été communiqué au Conseil des gouverneurs de l'agence la semaine dernière et sera examiné lors de la prochaine réunion du Conseil cette semaine à Vienne.

De l'uranium faiblement enrichi pour les réacteurs de recherche, propose l'AIEA

Une décennie sera nécessaire pour convertir les réacteurs nucléaires civils de recherche avant qu'ils puissent utiliser un combustible faiblement enrichi au lieu de l'uranium pouvant servir à la fabrication d'armes utilisé actuellement, annonce l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique, qui préconise un contrôle de l'uranium enrichi pour lutter contre la prolifération et le terrorisme nucléaire.

AIEA : coopération nucléaire de l'Iran contre le soutien de l'Union européenne

Si le rapport de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique sur l'Iran reste confidentiel, l'agence fait part de l'accord conclu entre l'Union européenne et l'Iran, lequel s'engage à ne pas acquérir d'armes nucléaires, à suspendre ses opérations d'enrichissement et à lutter contre le terrorisme, dans l'attente d'un accord comprenant un traité d'échanges et de coopération et un soutien à l'accès à l'organisation mondiale du commerce.

Lutter différemment contre le terrorisme nucléaire, propose le directeur de l'AIEA

« La menace du terrorisme nucléaire réelle et présente » doit être combattue en contrôlant mieux la production d'uranium enrichi et le retraitement du plutonium et en réagissant rapidement au non-respect des engagements pris, à l'inverse de ce qui a été fait à l'égard de la Corée du Nord, a souligné aujourd'hui le directeur de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique lors de la Conférence Asie-Pacifique sur la sécurité et la protection nucléaires de Sydney.

AIEA : 37 pays prônent l'harmonisation des règles de sécurité nucléaire

Une conférence d'experts en sécurité nucléaire, réunie à Beijing, a présenté à l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique des éléments pour réaliser une approche commune de la gestion des centrales nucléaires, à toutes les étapes de leur vie, partager l'expérience acquise en matière de sécurité et promouvoir la transparence.

Nucléaire en Iraq, Iran et Libye : les leçons tirées par le chef de l'AIEA

Les inspections et le dialogue sont des outils efficaces dans la lutte contre la prolifération nucléaire, a déclaré aujourd'hui le chef de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique, se référant notamment aux enseignements à tirer a posteriori de la crise iraquienne tandis que les cas de l'Iran et celui de la Libye montrent clairement, selon lui, l'impuissance des systèmes actuels de contrôle à l'exportation à endiguer le trafic de produits nucléaires.