Agriculture

La FAO appelle à investir dans l'agriculture des pays en développement

Il est primordial de relancer les investissements dans l'agriculture du monde en développement, non seulement pour réduire les niveaux actuels de faim dans le monde, mais aussi pour préserver les approvisionnements alimentaires futurs de la planète face aux impacts du changement climatique, a souligné cette semaine le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Jacques Diouf, à la Conférence de Cancún sur le changement climatique.

Le Proche-Orient face à la rareté de l'eau et la dépendance alimentaire

Au Proche-Orient, la croissance de la production agricole ne progresse pas au rythme de l'accroissement démographique rapide, ce qui rend la région encore plus dépendante des importations alimentaires et accroît sa vulnérabilité aux chocs des marchés et des approvisionnements, souligne l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

FAO : l'agriculture nécessite davantage d'investissements

La clé de la sécurité alimentaire à long terme réside dans l'accroissement des investissements dans l'agriculture, notamment dans les pays à faible revenu et à déficit alimentaire, a souligné mardi le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Jacques Diouf.

La FAO lance un outil agricole pour l'Afrique

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé jeudi un guide de référence couvrant 43 grands pays d'Afrique. Ce guide indique les cultures les plus adaptées aux différentes zones agricoles, des terres arides aux hauts plateaux, tout en conseillant la meilleure période pour effectuer les semis.

FAO : pour une agriculture 'intelligente' face au changement climatique

L'agriculture dans les pays en développement doit devenir "intelligente" face au changement climatique si l'on veut relever le défi consistant à nourrir un monde plus densément peuplé et plus chaud, préconise un nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La FAO s'attaque à la faim au Nicaragua en aidant les petits agriculteurs

Afin d'enrayer la pauvreté rurale, l'Union européenne (UE) et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont développé des programmes conjoints d'aide au gouvernement du Nicaragua afin de relancer la productivité des exploitations de petits agriculteurs notamment en ce qui concerne les cultures vivrières de base comme les haricots, le maïs et le riz.

Des dizaines de millions d'hectares de terres agricoles perdus chaque année

Chaque année, jusqu'à 30 millions d'hectares de terres agricoles sont perdus en raison de la dégradation de l'environnement, de la conversion de ces terres à des fins industrielles ou de l'urbanisation croissante, selon un rapport d'expert rendu public jeudi.

Le Sénégal souhaite une meilleure gouvernance mondiale des produits agricoles

Le président du Sénégal, Abdoulaye Wade, a plaidé vendredi en faveur de la mise en place d'un mécanisme international pour « établir une gouvernance mondiale des produits agricoles », dans un discours prononcé lors du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

FAO : l'utilisation des eaux usées dans l'agriculture offre de multiples avantages

Recycler les eaux usées urbaines et les utiliser pour l'agriculture vivrière peut contribuer à atténuer les problèmes de pénuries d'eau et à réduire la pollution de l'eau, mais la pratique n'est pas aussi diffuse qu'elle le devrait, indique un nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO>).

Afrique : premier forum pour une révolution agricole

A la veille du Forum sur la révolution verte en Afrique (AGRF) organisé à Accra, au Ghana, du 2 au 4 septembre, le Fonds des Nations Unies pour le développement agricole (FIDA) souligne la nécessité pour les gouvernants africains d'adopter des politiques adéquates permettant d'ouvrir l'accès aux marchés, de développer les infrastructures et de rendre les technologies abordables, afin de faciliter le développement économique nécessaire pour assurer la sécurité alimentaire du continent.