Agriculture

Afrique subsaharienne : Le secteur agricole ne doit pas relâcher ses efforts - FAO

Les résultats positifs obtenus récemment par l'agriculture en Afrique subsaharienne indiquent une rupture avec le passé et une amélioration des perspectives du secteur mais il faut une "action politique concertée et résolue" pour maintenir l'impulsion, selon un nouveau document de synthèse de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

2050 : 2,3 millliards de bouches de plus à nourrir

L'agriculture mondiale va devoir augmenter la production alimentaire de 70% pour nourrir 2,3 milliards de personnes de plus d'ici à 2050, utiliser plus efficacement les ressources naturelles qui s'amenuisent et s'adapter au changement climatique, selon un rapport diffusé mercredi par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La FAO vient en aide aux agriculteurs du Zimbabwe

Dans le cadre de ses efforts menés conjointement avec l'Union européenne et visant à combattre la faim, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a livré 26.000 tonnes de semences et d'engrais qui seront distribués à 176.000 petits paysans vulnérables du Zimbabwe, soit 10 à 15% des agriculteurs de subsistance du pays.

Rôle vital pour l'agriculture des informations et prévisions météos - FAO

A l'heure où s'accentue le changement climatique, l'agriculture - activité humaine dépendant fortement du climat - doit pouvoir compter sur des services météorologiques lui permettant d'atténuer les effets des variations climatiques et de s'adapter à la variabilité du climat, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).