Afghanistan

Afghanistan : le nombre d'électeurs dépasse le demi-million et 500 femmes défilent à Kaboul

A Kaboul où 500 femmes ont défilé en faveur de l'inscription aux élections, le nombre d'inscriptions s'est envolé après que le Président Karzai soit allé s'inscrire. Mais même avec plus d'un demi-million d'électeurs désormais inscrits, on est encore loin du nombre d'électeurs potentiels afghans, estimé à 10 millions, a souligné à Kaboul le porte-parole de la Mission de l'ONU.

L'Envoyé de l'ONU en Afghanistan rencontre les plus hautes instances de l'OTAN à Bruxelles

Le Représentant spécial par intérim de l'ONU en Afghanistan a rencontré hier le Secrétaire général de l'OTAN et a fait le point auprès du Conseil de l'Atlantique Nord, sa principale instance de décision, sur la situation en Afghanistan, notamment en matière de sécurité, un domaine dans lequel il était temps, a-t-il dit, de prendre des mesures plus ambitieuses avec l'appui militaire international approprié.

Nouvelle explosion en Afghanistan : déminage suspendu

Après qu'une nouvelle explosion se soit produite sur le parking d'une organisation de déminage, partenaire de la Mission de l'ONU en Afghanistan, les opérations de déminage ont été temporairement suspendues dans la province orientale de Nangarhar, a indiqué aujourd'hui un porte-parole de la Mission.

Après l'avancée majeure que constitue l'adoption de la constitution afghane, Kofi Annan réclame une action immédiate en faveur de la sécurité

Dans son intervention devant le Conseil de sécurité ce matin, le Secrétaire général de l'ONU a souligné le pas majeur accompli avec l'adoption de la constitution afghane et a félicité les délégués de la Loya Jirga « pour leur souplesse et leur sensibilité aux besoins de tous les Afghans. » . Cependant, pour passer à la phase suivante, il faut s'attaquer aux problèmes de sécurité et pour se faire passer à l'action immédiatement, a-t-il déclaré.

Lakhdar Brahimi devient Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU

Après que sa médiation dans la recherche d'un consensus sur la constitution afghane ait été largement reconnue comme ayant joué un rôle essentiel, le Représentant spécial de l'ONU avait annoncé qu'il ne resterait pas en Afghanistan. Le Secrétaire général lui a proposé aujourd'hui de devenir son Conseiller spécial, poste que Lakhdar Brahimi a accepté.

Lakhdar Brahimi au Conseil : « les Afghans ont désormais plus à perdre et plus à protéger »

Intervenant pour la dernière fois devant le Conseil de sécurité en tant que Représentant spécial du Secrétaire général en Afghanistan, Lakhdar Brahimi a livré son analyse de la nouvelle constitution afghane, a désigné quelques-unes des raisons qui lui semblaient être à l'origine de l'insécurité dans le pays et a plus tard déclaré que, s'il ne croyait pas possible que les élections aient lieu en juin, elles se tiendraient probablement d'ici à la fin de l'année.

Quelques centaines d'Afghans réfugiés à Bam quittent l'Iran

L'agence de l'ONU pour les réfugiés et le Gouvernement iranien ont aidé aujourd'hui 365 réfugiés afghans ayant survécu au tremblement de terre qui a détruit à 85% la ville iranienne de Bam, à retourner en Afghanistan.

Afghanistan : les inscriptions électorales risquent de ne pas être achevées à temps pour les élections de juin

A la date du 8 janvier, 274,964 Afghans dont 59,183 femmes s'étaient inscrits sur les listes électorales dans les 8 principales villes du pays, un rythme insuffisant pour espérer que les dix millions d'électeurs potentiels soient inscrits à temps pour les élections de juin prochain, indique la Mission de l'ONU dans le pays qui souscrit à l'opinion déjà exprimée par Kofi Annan.

La nouvelle constitution afghane, une grande victoire pour les femmes, selon la Présidente du Comité spécialisé de l'ONU

Pour la Présidente du Comité de l'ONU qui cherche à éliminer la discrimination à l'égard des femmes, l'adoption de la constitution afghane qui garantit l'égalité des droits des femmes devant la loi, est une grande victoire survenue dans un pays où elles étaient, il y a à peine trois ans, exclues de toutes les sphères de la vie sociale.

Les crimes de Kandahar sont aussi une attaque contre l'Etat de droit qui se met en place en Afghanistan, souligne le chef des droits de l'homme à l'ONU

Alors que l'Afghanistan vient de se doter d'une nouvelle constitution, apportant ainsi la preuve de son engagement en faveur d'un Etat respectueux des droits de sa population, l'attentat de Kandahar s'en prend aussi à ces efforts, a déclaré le chef de l'agence de l'ONU pour les droits de l'homme.