L'actualité mondiale Un regard humain

Les besoins augmentent à mesure que les inondations se répandent en Somalie

Photo d'archives de mai 2023, lorsque la ville de Beledweyne, en Somalie, a été inondée après le débordement de la rivière Shabelle.
© UNICEF
Photo d'archives de mai 2023, lorsque la ville de Beledweyne, en Somalie, a été inondée après le débordement de la rivière Shabelle.

Les besoins augmentent à mesure que les inondations se répandent en Somalie

Climat et environnement

Des pluies torrentielles et des inondations touchent plus de deux millions de personnes dans plusieurs régions de Somalie et ont fait plus de 100 morts et causé le déplacement de 750.000 personnes, ont indiqué les autorités et les partenaires humanitaires dans la capitale Mogadiscio.

La crise a commencé avec le début de la saison des pluies deyr en octobre et survient six mois après que le pays est sorti d'une sécheresse historique qui l'a amené au bord d'une famine généralisée. 

« Les chocs climatiques récurrents, l'insécurité généralisée et la pauvreté endémique ont poussé la population somalienne au point de rupture », a déclaré George Conway, Représentant spécial adjoint des Nations Unies et Coordonnateur résident et humanitaire. 

Villages isolés

Les fortes pluies et les inondations actuelles devraient inonder au moins 1,5 million d'hectares de terres agricoles jusqu'en décembre. 

Des milliers de personnes ont été coupées des marchés et des approvisionnements, ou abandonnées dans des villages isolés. 

Des routes, des ponts et d’autres infrastructures ont été considérablement endommagés tandis que des installations vitales telles que les hôpitaux et les écoles ont été fermées, et le risque de choléra a augmenté. 

Nimo Hassan, Directeur du Consortium des ONG somaliennes, a qualifié les ravages de déchirants. 

« Les inondations ont renforcé le besoin urgent de solutions durables et de préparation aux catastrophes », a-t-il ajouté. 

Les besoins augmentent 

Jusqu'à présent, les autorités somaliennes et leurs partenaires ont aidé environ 820.000 personnes touchées, mais les besoins augmentent rapidement à mesure que les inondations s'étendent à travers le pays. 

« La priorité à l'heure actuelle est de secourir les familles bloquées et de fournir une aide humanitaire immédiate aux victimes », a déclaré Mahamud Moallim, commissaire de l'Agence somalienne de gestion des catastrophes. 

La situation évolue alors que des millions de Somaliens continuent de lutter contre la faim et la malnutrition, avec environ 1,5 million d'enfants de moins de cinq ans confrontés à une malnutrition aiguë entre août et juillet prochain. 

Les humanitaires préviennent qu’ils ne seront pas en mesure de répondre aux besoins actuels et émergents sans ressources supplémentaires. 

Un plan de 2,6 milliards de dollars destiné à soutenir 7,6 millions de personnes cette année n’est financé qu’à hauteur de 42%.