Décès du Pape émérite Benoît XVI : le chef de l’ONU salue un homme de prière et d’étude

Le Pape Benoît XVI rencontre le personnel des Nations Unies lors de sa visite au siège des Nations Unies en avril 2008. (Photo d'archives).
Photo ONU/Eskinder Debebe
Le Pape Benoît XVI rencontre le personnel des Nations Unies lors de sa visite au siège des Nations Unies en avril 2008. (Photo d'archives).

Décès du Pape émérite Benoît XVI : le chef de l’ONU salue un homme de prière et d’étude

Culture et éducation

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré samedi avoir appris avec une grande tristesse le décès du Pape émérite Benoît XVI, décédé le 31 décembre 2022 à l’âge de 95 ans.

Le prédécesseur de l’actuel Pape François, chef de l’Eglise catholique, avait surpris le monde entier en renonçant volontairement à son pontificat en février 2013 et il vivait depuis cette année-là au monastère Mater Ecclesiae, au cœur des jardins du Vatican. Joseph Ratzinger avait été élu pape en 2005.

« Nous nous souvenons du Pape Benoît comme d'un humble homme de prière et d'étude. S’appuyant sur les principes de sa foi, infatigable dans sa poursuite de la paix et déterminé dans sa défense des droits de l'homme, il était un guide spirituel pour des millions de personnes à travers le monde et l'un des principaux théologiens universitaires de notre époque », a dit le Secrétaire général de l’ONU dans une déclaration à la presse.

« Nous nous souvenons de sa visite et de son allocution aux Nations Unies en 2008 et de son appel à ‘construire des relations internationales d'une manière qui permette à chaque personne et à chaque peuple de sentir qu'il peut faire la différence’ », a-t-il ajouté.

Selon le chef de l’ONU, les puissants appels de Benoît XVI « à la solidarité avec les personnes marginalisées partout dans le monde et ses appels urgents à combler le fossé grandissant entre riches et pauvres sont plus pertinents que jamais ».

Condoléances aux catholiques

M. Guterres a offert ses plus sincères condoléances « aux catholiques et aux autres personnes du monde entier qui ont été inspirées par sa vie de prière et son engagement tenace en faveur de la non-violence et de la paix ».

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Csaba Kőrösi, a également salué dans un message sur Twitter « un homme guidé par ses valeurs profondes, sa foi, son courage et son amour ».

« J'ai eu la chance de le rencontrer au Vatican. Son doux sourire et sa voix douce étaient très puissants. Il a vu les grands défis qui nous attendaient et a su montrer la voie », a-t-il ajouté.