Ethiopie : l’aide humanitaire continue d’arriver dans la région du Tigré, indique le PAM

Des femmes et des enfants attendent sur un site de distribution alimentaire à Adimehamedey dans le Tigré, en Éthiopie.
© WFP/Claire Nevill
Des femmes et des enfants attendent sur un site de distribution alimentaire à Adimehamedey dans le Tigré, en Éthiopie.

Ethiopie : l’aide humanitaire continue d’arriver dans la région du Tigré, indique le PAM

Aide humanitaire

Les agences des Nations Unies ont indiqué vendredi qu'elles accéléraient leurs opérations humanitaires dans le nord de l’Éthiopie et que des camions d’aide humanitaire continuaient d’arriver dans la région du Tigré.

Leur acheminement est rendu possible par la trêve conclue en début de mois entre le gouvernement éthiopien et les rebelles tigréens.

Depuis la reprise de ses opérations le 15 novembre dernier, le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a livré plus de 2.400 tonnes de nourriture, de médicaments, de produits nutritionnels et d’autres fournitures vitales à la région du Tigré.

« Suite à la signature d’un accord de paix au début du mois et à la réouverture des quatre corridors routiers, 96 camions ont transporté 100.000 litres de carburant dans le Tigré et plus de 2.400 tonnes de nourriture », a déclaré lors d’une conférence de presse de l’ONU à Genève, Claude Jibidar (depuis Addis Abeba), Représentant du PAM en Ethiopie. Cette aide permettra de nourrir environ 170.000 personnes dans cette province.

La réouverture de quatre couloirs routiers

Cette bouffée d’oxygène a été rendue possible par la réouverture de quatre couloirs routiers. « Cependant, les livraisons d’aide à l’intérieur du Tigré ne correspondent pas aux besoins et le PAM et ses partenaires coopérants ont besoin de toute urgence d’un accès à toutes les parties de la région pour fournir une aide alimentaire et nutritionnelle à 2,3 millions de personnes vulnérables », a précisé l’agence onusienne. 

Le volet logistique dirigé par le PAM a facilité le transport aérien de 250 tonnes de fret humanitaire dans le Tigré depuis Gondar, Kombolcha et Semera pour huit partenaires coopérants, y compris des articles médicaux.

Pour la première fois, le Service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS) a effectué des rotations de vol pour transporter des passagers et du fret humanitaire à l’aéroport de Shire au Tigré.

Le PAM a également livré des vivres à plus de 100.000 personnes à Mai Tsebri, dans la zone nord-ouest, et à Alamata, dans la zone sud, depuis la réouverture des routes vers le Tigré. Le PAM a également atteint 540.000 personnes à Mekele début novembre.

Accès limité dans certaines parties du Tigré

Depuis le début du mois de novembre, le PAM a fourni une aide alimentaire à 30% de ses 2,1 millions de personnes dans la région du Tigré.

Le PAM continue également à fournir une aide alimentaire dans les régions voisines d’Afar et d’Amhara. Dans l’Afar, le PAM a fourni une aide alimentaire à 650.000 personnes à trois reprises cette année. Un quatrième cycle est en cours et 180.000 personnes ont été atteintes jusqu’à présent.

Dans la région d’Amhara, le PAM fournit actuellement une aide alimentaire à 675.000 personnes pour la quatrième fois cette année et 611.000 personnes (90% des personnes ciblées) ont été atteintes jusqu’à présent.

Malgré l’accès humanitaire nouvellement obtenu via Amhara dans les districts des zones nord-ouest et sud du Tigré, l’accès à certaines parties des zones est et centrale du Tigré reste limité - affectant jusqu’à 170.000 mères et enfants ayant besoin d’une aide alimentaire.

Le PAM a un déficit de financement de 422 millions de dollars

Par ailleurs, deux années de conflit dans le nord de l’Éthiopie ont laissé plus de 13,6 millions de personnes dans le besoin d’une aide alimentaire humanitaire. Selon la dernière évaluation de la sécurité alimentaire d’urgence du PAM, publiée en août, 5,4 millions de personnes, soit 90% de la région, ont besoin d’une aide alimentaire.

Dans l’ensemble de l’Éthiopie, 22 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire, dont 9,8 millions dans les régions du sud et du sud-est du pays touchées par la sécheresse. Quatre saisons des pluies consécutives ont connu des déficits pluviométriques et provoqué des mauvaises récoltes, la mort de millions de têtes de bétail et la malnutrition aiguë de 2,2 millions d’enfants.

Pour répondre aux besoins immédiats et à long terme des personnes touchées par le conflit et les chocs climatiques, le PAM doit faire face à un déficit de financement de 422 millions de dollars pour venir en aide à plus de 11 millions de personnes en Éthiopie au cours des six prochains mois.