Covid-19 : le déploiement de la vaccination stagne en Afrique

La couverture vaccinale stagne dans la moitié des pays d'Afrique
WHO
La couverture vaccinale stagne dans la moitié des pays d'Afrique

Covid-19 : le déploiement de la vaccination stagne en Afrique

Santé

La couverture vaccinale de la Covid-19 a stagné dans la moitié des pays africains, tandis que le nombre mensuel des doses administrées a diminué de plus de 50% entre juillet et septembre, a annoncé jeudi l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le pourcentage de personnes ayant reçu une série complète de primovaccination (une dose pour le vaccin Johnson and Johnson et deux doses pour les autres vaccins) a à peine bougé dans 27 des 54 pays africains au cours des deux derniers mois (17 août - 16 octobre 2022). 

Bien que l’Afrique soit loin d’atteindre l’objectif mondial de fin d’année consistant à protéger 70% de la population, des progrès modestes ont été réalisés dans la vaccination des groupes de population à haut risque, notamment les personnes âgées. 

22 millions de doses administrées au 16 octobre 2022 

« La fin de la pandémie de Covid-19 est en vue, mais tant que l’Afrique sera loin derrière le reste du monde pour ce qui est de la généralisation de la protection, il y aura une dangereuse lacune que le virus pourra exploiter pour revenir en force », a déclaré dans un communiqué, la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. 

Sur le continent, il y a des signes d’amélioration ce mois-ci, avec 22 millions de doses administrées au 16 octobre 2022, soit 95 % du total administré en septembre. Et c’est moins qu’en septembre dernier quand 23 millions de doses ont été administrées. 

Cela représente 18 % de moins que le nombre enregistré en août, et 51% de moins que les 47 millions de doses administrées en juillet. Le nombre de doses fournies le mois dernier équivaut également à environ un tiers du pic de 63 millions de doses atteint en février 2022. 

Libéria, Maurice et Seychelles dépassent les 70% de personnes ayant une couverture vaccinale complète 

Globalement, au 16 octobre 2022, seuls 24% de la population du continent avaient terminé leur série de primovaccination, alors que la couverture est de 64% au niveau mondial. 

Par ailleurs, le Libéria a maintenant rejoint Maurice et les Seychelles comme l’un des trois pays à dépasser les 70% de personnes ayant une couverture vaccinale complète. Le Rwanda est lui aussi sur le point de franchir ce cap. 

Malgré ces progrès, au rythme actuel de la vaccination, l’Afrique devrait atteindre l’objectif mondial de 70% de personnes ayant terminé leur série de primovaccination d’ici avril 2025. 

Cette stagnation du déploiement des vaccins intervient alors que l’Afrique reste toujours le continent le moins touché par le nouveau coronavirus. Au cours des 12 dernières semaines, l’Afrique a enregistré le nombre de cas le plus bas depuis le début de la pandémie. 

Les décès restent toujours peu nombreux 

Au cours de la semaine qui s’est achevée le 16 octobre, 4.281 nouveaux cas ont été signalés, soit 1,3 % du pic de la flambée alimentée par Omicron, atteint en décembre 2021. Selon l’OMS, aucun pays n’est actuellement en résurgence ou en alerte élevée et les décès restent peu nombreux dans la région, avec un taux de létalité de 2,1 %. 

D’après les données de 31 pays, au 16 octobre 2022, 40% des agents de santé africains avaient terminé leur série de primovaccination. Dans 15 de ces pays, plus de 70% des agents de santé ont été entièrement vaccinés, contre 27 % au début de l’année. 

Trente et un pour cent des adultes âgés (entre 50 et 65 ans et plus selon les limites d’âge fixées par les pays) ont été entièrement vaccinés selon les données de 27 pays, ce qui traduit une augmentation par rapport aux 21 % de janvier 2022. 

A noter que le continent africain a reçu 936 millions de doses de vaccin, dont 60% en provenance du mécanisme onusien, COVAX.