Afghanistan : près de 4 millions d’enfants afghans souffrent de malnutrition aiguë

près de 4 millions d’enfants afghans souffrent de malnutrition aiguë
© UNICEF/Monique Awad
près de 4 millions d’enfants afghans souffrent de malnutrition aiguë

Afghanistan : près de 4 millions d’enfants afghans souffrent de malnutrition aiguë

Aide humanitaire

Au moins 3,9 millions d’enfants afghans souffrent de malnutrition aiguë alors que 19,7 millions de personnes, soit près de la moitié de la population afghane, sont confrontées depuis le début de l’année à une faim aiguë, a annoncé mercredi le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM).

Selon le PAM, 4,7 millions d’enfants, de femmes enceintes et de mères allaitantes risquent de souffrir de malnutrition aiguë cette année. Cette alerte intervient alors que « les 34 provinces sont confrontées à des niveaux de crise ou d’urgence d’insécurité alimentaire aiguë ».

En réponse à cette crise humanitaire, l’agence onusienne a fourni, depuis le début du mois d’octobre, des aliments nutritifs spécialisés pour la prévention de la malnutrition à 7.400 femmes et enfants. Dans le même temps, plus de 98.000 femmes et enfants ont été traités pour des cas existants de malnutrition aiguë modérée.

Une analyse révisée de l’IPC actuellement en préparation

Pour mener à bien ce travail de traitement et de dépistage, le PAM soutient actuellement 2.205 centres de santé et 440 équipes mobiles de santé et de nutrition à travers le pays. L’objectif est d’assurer un accès continu et équitable à l’assistance nutritionnelle dans les zones difficiles à atteindre.

En mai dernier, la dernière analyse du Cadre intégré de la classification de la sécurité alimentaire (IPC) indiquait que 19,7 millions de personnes, soit près de la moitié de la population afghane, sont confrontées à une faim aiguë. Selon le rapport, 6 millions de personnes en phase 4 de l’IPC (urgence) et 13 millions en phase 3 de l’IPC (crise) dans ce pays d’Asie centrale.

« Une analyse révisée de l’IPC pour l’Afghanistan est actuellement en préparation, avec des informations actualisées sur la situation de la sécurité alimentaire pour la période actuelle ainsi que des projections pour la prochaine période de soudure hivernale », a indiqué le PAM dans son dernier rapport sur la situation humanitaire dans ce pays.

Des millions d'Afghans ont besoin d'une assistance alimentaire.
© UNICEF/Sayed Bidel
Des millions d'Afghans ont besoin d'une assistance alimentaire.

Neuf ménages sur dix peinent à satisfaire leurs besoins alimentaires

Plus largement, quelque neuf ménages sur dix peinent à satisfaire leurs besoins alimentaires, selon la dernière mise à jour de la sécurité alimentaire du PAM (juillet 2022). La part des dépenses alimentaires des ménages a continué d’augmenter, atteignant plus de 90% en juillet (contre 80%  en janvier).

Dans le même temps, quelque six ménages sur dix ont vu leurs revenus diminuer. Près de la moitié de la population continue de recourir à des stratégies d’adaptation à la crise pour répondre à ses besoins fondamentaux.

Face à cette situation, le PAM a aidé plus de 10 millions de personnes en Afghanistan en leur fournissant une aide alimentaire d’urgence, une aide à la nutrition et un soutien aux moyens de subsistance.

Le PAM commence également à intensifier ses efforts d’intervention d’urgence pour la période de soudure de l’hiver 2022/23. Entre octobre et décembre prochain, l’agence onusienne prévoit d’atteindre 15 millions de personnes par mois en leur apportant une aide alimentaire et nutritionnelle vitale.

Les agences des Nations Unies, dont le Programme alimentaire mondial, continuent à fournir une aide humanitaire en Afghanistan.
PAM/Marco Di Lauro
Les agences des Nations Unies, dont le Programme alimentaire mondial, continuent à fournir une aide humanitaire en Afghanistan.

Le PAM a besoin de 1,14 milliard de dollars pour maintenir ses opérations jusqu’en mars 2023

De plus, le PAM a prépositionné 75.000 tonnes de vivres dans les régions reculées du pays généralement isolées pendant les mois d’hiver en raison des conditions climatiques difficiles. Au total, 20 unités de stockage mobiles (MSU) ont été mises en place pour stocker les produits prépositionnés.

Par ailleurs, les activités d’alimentation scolaire ont repris dans cinq des sept provinces, à l’exception de Kandahar et Helmand, après une suspension de six semaines. Des négociations sont en cours pour la reprise des activités dans toutes les régions d’ici novembre.

Mais pour financer toutes ses opération, le PAM a besoin de 1,14 milliard de dollars pour maintenir ses opérations au cours des six prochains mois (octobre 2022 - mars 2023).