Investir dans la santé mentale, c’est investir dans des sociétés saines et prospères, selon l’ONU

Passer 20 à 30 minutes dehors permet de réduire les niveaux de stress.
© WHO/Peng Yuan
Passer 20 à 30 minutes dehors permet de réduire les niveaux de stress.

Investir dans la santé mentale, c’est investir dans des sociétés saines et prospères, selon l’ONU

Santé

A l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le Secrétaire général de l’ONU a appelé les Etats à accorder autant d’importance à la santé mentale qu’à la santé physique et à lutter contre les stigmatisations.

Par ailleurs, une initiative de sensibilisation de l’opinion aux problèmes de la santé mentale, les « bancs de l’amitié », organisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Qatar et la FIFA, a été inaugurée à Doha en prélude à la Coupe du monde de football 2022.

« Près d’un milliard de personnes dans le monde souffrent de problèmes de santé mentale », a déclaré le chef de l’ONU, António Guterres, dans un message aux Etats membres. « Or il s’agit d’un des aspects de la santé les plus négligés, alors que dans certains pays on ne compte pas plus de deux professionnels spécialisés pour 100.000 habitants ».

Le Secrétaire général a souligné les lourdes répercussions sociales et économiques de ces carences, précisant qu’à eux seuls, les troubles anxiodépressifs coûtent environ 1.000 milliards de dollars par an à l’économie mondiale.

Une femme pose devant un dessin représentant le soleil à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la santé mentale. Photo ONU/M. Perret
UN Photo/Martine Perret
Une femme pose devant un dessin représentant le soleil à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la santé mentale. Photo ONU/M. Perret

Renforcer les capacités des services de santé

« Investir dans le bien-être mental, c’est investir dans une société saine et prospère », a-t-il ajouté, encourageant les Etats à renforcer la capacité des services de santé à offrir des soins de qualité à ceux qui en ont besoin, en particulier aux jeunes. Cette priorité devrait selon lui être assurée par des services de proximité et par l’intégration de l’aide à la santé mentale dans le cadre plus large des soins médicaux et des services sociaux.

De même, il a appelé à lutter contre la stigmatisation et la discrimination, pour faire tomber les barrières qui empêchent les malades de se faire soigner et de demander de l’aide, et à la prévention contre les causes profondes des problèmes de santé mentale, notamment la violence et les abus.

Les bancs de l’amitié

Cette journée mondiale a aussi été marquée par lancement d’un projet unique de sensibilisation à l’importance cruciale de la santé mentale. 32 bancs publics, nommés les « Friendship Benches », les bancs de l’amitié, représentant chacun une nation participant à la Coupe du monde, sont en cours de construction pour être installés dans des lieux connus de Doha, siège de la Coupe du monde, et notamment dans l'enceinte des stades où auront lieu les matchs.

Le projet s'inscrit dans le cadre du partenariat Sport et Santé, mené par l’OMS et le ministère de la Santé publique du Qatar. Son objectif est de démontrer l'importance de la santé mentale et de prodiguer des conseils, en prônant notamment les effets bénéfiques de l'activité physique et du sport. L'initiative est notamment soutenue par la FIFA (Fédération internationale de football).

Une sélection des premiers bancs a été dévoilée aujourd'hui au stade 974, à Doha, l'un des sites de la Coupe du monde de 2022. A cette occasion, l'athlète britannique Sir Mo Farah, le coureur de fond masculin le plus titré de tous les temps avec ses dix médailles d'or aux Jeux olympiques et aux championnats du monde, a accompagné la présentation du banc représentant l'Angleterre par une conversation sur le thème du sport et de la santé mentale avec Sheikha Hind bint Hamad Al Thani, vice-présidente et PDG de la Fondation du Qatar.

« Ma rencontre avec Sir Mo, le récit fascinant de son départ de Mogadiscio pour Londres alors qu'il était un jeune garçon, comme les défis de santé mentale auxquels il a été confronté, soulignent à quel point il est important de prendre le temps de s'asseoir pour parler de notre santé mentale », a déclaré Mme Sheikha Hind. « Je suis fière que l'initiative de santé mondiale de la Fondation du Qatar contribue à mettre en lumière la santé mentale d'une manière aussi innovante et pratique. »

Le projet des bancs s'harmonise avec les objectifs communs et les campagnes de chacune des organisations partenaires, notamment la campagne #REACHOUT de la FIFA et de l'OMS, le projet « Are You OK ? » (« Comment ça va ? ») du ministère de la Santé publique du Qatar, et le projet novateur des bancs de l'amitié lui-même, développé à l'origine au Zimbabwe et soutenu par l'OMS.

Cette initiative vise également à promouvoir l'activité physique, l'une des priorités du projet Sport et Santé. À cette fin, chaque banc est orné d’illustrations à l’usage des passants, comportant des conseils d’exercices faciles et efficaces pour améliorer leur santé physique.

La santé mentale est précieuse pour tous les peuples

« Le banc est un vecteur simple mais puissant de promotion de la santé mentale, qu’il s’agisse des bancs des parcs où les gens se rencontrent ou de ceux des stades de football où les joueurs et le personnel regardent leurs équipes jouer pour le plaisir et la promesse du succès sportif », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS.

« Le projet des bancs de l'amitié rappelle avec force combien la santé, mentale et physique, est précieuse et commune à tous les peuples et à toutes les nations, et comment, grâce au sport, les gens peuvent tendre la main aux autres, en tant que semblables, dans un esprit de solidarité et de soutien », a-t-il ajouté.