Ukraine : départ d’un second navire de l’ONU chargé de céréales pour le Yémen

Le PAM charge un navire de céréales ukrainiennes.
© WFP/Anastasiia Honcharuk
Le PAM charge un navire de céréales ukrainiennes.

Ukraine : départ d’un second navire de l’ONU chargé de céréales pour le Yémen

Aide humanitaire

Le deuxième navire humanitaire affrété par l’ONU pour transporter des céréales ukrainiennes a quitté mardi le port de Pivdenny, dans le sud de l’Ukraine, avec quelque 37.000 tonnes pour le Yémen, a annoncé le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM).

« Un navire affrété par l’ONU a quitté aujourd’hui le port ukrainien de la mer Noire de Yuznhy (Pivdennyi) avec des céréales de blé destinées à l’intervention humanitaire de l’agence au Yémen », a indiqué le PAM.  Il s’agit de la deuxième cargaison maritime d’aide alimentaire du PAM à quitter l’Ukraine depuis le début du conflit en février.

« La guerre en Ukraine a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase au Yémen, dans un contexte de conflit prolongé, de crise économique qui en résulte et de diminution des fonds destinés à la réponse humanitaire », a déclaré dans un communiqué Richard Ragan, Représentant et directeur de pays du PAM au Yémen.

Tweet URL

Le MV Karteria, qui transporte 37.000 tonnes de céréales de blé, fera d’abord escale en Türkiye, où les céréales seront moulues en farine.  Il sera ensuite expédié au Yémen, où plus de 17 millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire, un chiffre qui devrait augmenter dans les mois à venir.

Un sac de 50 kg de farine de blé à près de 4 millions de personnes pendant un mois

Les céréales permettront de fournir un sac de 50 kg de farine de blé à près de 4 millions de personnes pendant un mois et aideront le PAM à combler les lacunes immédiates de l’aide. « Il est primordial de faire revenir les produits de base dans le pays, en particulier les céréales, à des fins humanitaires et commerciales. C’est vital pour maintenir les prix à un niveau acceptable », a ajouté M. Ragan.

Le Yémen est particulièrement dépendant des importations directes de farine de blé - une base essentielle du régime alimentaire des Yéménites. Les Nations Unies estiment que 46 % des importations de blé du Yémen en 2021 provenaient d’Ukraine et de Russie.

Plus globalement, la détérioration de la sécurité alimentaire mondiale est due à de multiples facteurs, l’impact de la crise ukrainienne, notamment la perte de céréales ukrainiennes sur les marchés mondiaux ainsi que l’impact sur les prix des carburants et des engrais, ajoutant une pression supplémentaire. Dans le monde, le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire aiguë a ainsi atteint le chiffre record de 345 millions dans 82 pays.

Plus de 1,2 million de tonnes de denrées alimentaires exportées d’Ukraine en un mois

Face aux risques de crise alimentaire dans certains pays, l’ONU note compte sur le déblocage des exportations maritimes de l’Ukraine, qui « permettra de remédier à certaines perturbations de l’offre mondiale et de vider les silos de stockage de céréales avant la récolte de la saison estivale ». « L’augmentation du trafic entrant et sortant du port ukrainien est un signal positif, mais il reste très inférieur aux moyennes d’avant le conflit », a souligné le PAM.

A noter que premier navire commercial est parti le 1er août d’Ukraine. En plus du bateau du PAM, le Centre commun de coordination (CCC) a autorisé aujourd’hui le mouvement de six navires sortants transportant plus de 121.000 tonnes de céréales et d’autres produits alimentaires dans le cadre de l’Initiative de l’ONU pour les céréales de la mer Noire.

Au total, 1.289.065 tonnes métriques de céréales et autres produits alimentaires ont été exportées depuis les trois ports ukrainiens, selon un décompte établi par l’ONU le 29 août. Un total de 122 voyages (67 entrants et 55 sortants) ont été autorisés jusqu’à présent.