Des villes inclusives sont essentielles à la reprise post-pandémique, selon l’ONU

27 juin 2022

Une conférence de l'ONU sur la transformation des zones urbaines a débuté dimanche dans la ville de Katowice, dans le sud de la Pologne, avec la participation de centaines de délégués du monde entier. 

Le Forum urbain mondial (FUM11) se déroule à un moment critique, alors que les villes relèvent les défis posés par la pandémie de COVID-19, l'urgence climatique et les conflits. 

Rendre les villes plus inclusives doit faire partie des efforts de relance post-pandémique, a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres

« Les villes sont au cœur de pratiquement tous les défis auxquels nous sommes confrontés - et essentielles pour construire un avenir plus inclusif, durable et résilient. Elles ont été en première ligne de la pandémie de COVID-19 », a déclaré le chef de l'ONU dans un message vidéo. 

« Alors que nous cherchons à nous redresser, la promotion d'infrastructures et de services urbains plus inclusifs et sensibles au genre sera essentielle pour donner à tous - en particulier les jeunes, les femmes et les filles - accès à un avenir meilleur », a-t-il ajouté. 

Les villes à la pointe de la lutte contre le changement climatique

M. Guterres a également souligné un autre rôle important pour les villes. Elles doivent être à l'avant-garde de l'action pour maintenir la hausse de la température mondiale à 1,5 degré Celsius, conformément à l'Accord de Paris sur le changement climatique, 

De plus en plus de villes à travers le monde s'engagent à atteindre l'objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d'ici 2050, ou avant. 

Plus vite ces engagements se traduiront en actions concrètes, plus vite les pays parviendront à une croissance de l'emploi vert, à une meilleure santé et à une plus grande égalité, a-t-il déclaré. 

« Mais les villes ne peuvent pas le faire seules », a-t-il souligné. « Elles ont besoin d'un soutien plus coordonné de tous les niveaux de gouvernement ; de partenariats plus solides avec le secteur privé et la société civile ; et d'une plus grande marge de manœuvre budgétaire et politique pour apporter des solutions à grande échelle », a-t-il ajouté.

Pour des villes vertes, justes et saines 

Le Secrétaire général a souligné l'engagement de l'ONU à aider les pays à atteindre l'objectif commun de villes vertes, justes et saines. 

« Nous avons les plans pour avancer », a-t-il déclaré, faisant référence au Nouvel agenda urbain, qui promeut l'urbanisation durable ; la Décennie d'action pour les objectifs de développement durable (ODD), ainsi que la Coalition locale 2030, un partenariat entre l'ONU et les chefs de gouvernement pour faire progresser les ODD. 

« Exploitons le potentiel de transformation de l'urbanisation et construisons un avenir plus durable, résilient et inclusif pour tous », a dit M. Guterres. 

Le Forum urbain mondial a été créé en 2001 et est convoqué tous les deux ans par ONU-Habitat, officiellement le Programme des Nations Unies pour les établissements humains, qui œuvre pour un meilleur avenir urbain. 

Alors qu'il ne reste que huit ans pour rendre les villes plus sûres, résilientes et plus inclusives, l'objectif de l'ODD 11, les zones urbaines du monde entier sont déjà sous pression. 

La pression ne fera que monter car chaque région devrait devenir plus urbanisée, certaines à un rythme incroyablement rapide. 

La population urbaine mondiale devrait passer de 56% l'an dernier à près de 70% d'ici le milieu du siècle, ce qui représente 2,2 milliards de personnes supplémentaires, principalement en Afrique et au Moyen-Orient. 

« Bien que la réalité actuelle soit sans aucun doute très difficile, nous devons maintenir notre attention et redoubler d'efforts sur le développement durable », a déclaré Maimunah Mohd Sharif, Directrice exécutive d'ONU-Habitat. 

« Nous avons un besoin urgent de solutions innovantes pour les zones urbaines afin de répondre à cette crise triple de la COVID, du climat et des conflits, qui ont un impact dévastateur sur les villes », a-t-elle ajouté. 

Programme spécial sur l'Ukraine 

Le Forum des Nations Unies est la principale conférence mondiale sur l'urbanisation durable, et c'est la première fois qu'il se tient en Europe de l'Est. 

Le programme a été considérablement modifié pour refléter le conflit dans l'Ukraine voisine, a déclaré ONU-Habitat. Plus de trois millions d'Ukrainiens se sont réfugiés en Pologne depuis le début de la guerre il y a quatre mois. Dans son allocution, le Secrétaire général de l'ONU a exprimé sa gratitude pour « l'extraordinaire solidarité » du pays avec les réfugiés ukrainiens. 

Le gouvernement polonais animera une session spéciale consacrée à la reconstruction post-crise et post-catastrophe des espaces urbains et au retour des populations. 

« Nous devons également nous souvenir de tous ceux qui sont actuellement confrontés à des crises dans des pays touchés par la guerre et des catastrophes, comme l'Ukraine. Dans ce contexte, nous avons décidé d'inclure le thème de la reconstruction des villes après les crises dans le programme du FUM11 », a déclaré Małgorzata Jarosińska-Jedyna, Secrétaire d'État au ministère des Fonds de développement et de la politique régionale. 

Abandonner le charbon

Katowice, qui a accueilli il y a quatre ans la conférence COP24 des Nations Unies sur le climat, a été choisie en grande partie en raison de sa transition réussie d'un centre des industries du charbon et de l'acier à une ville basée sur la technologie, la culture et les événements. 

Le Forum sera le premier grand rendez-vous international qui s'y tiendra depuis le début de la pandémie. Plus de 16.000 personnes sont attendues au Centre international des congrès de la ville, construit sur le site d'une ancienne mine de charbon. 

« Notre ville a subi d'énormes changements au cours des deux dernières décennies », a déclaré Marcin Krupa, maire de Katowice. « Je crois que les villes sont les moteurs du changement vers la création d'un monde meilleur - un monde plus sûr, plus durable et inclusif ». 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.