Le chef de l'ONU rend hommage au personnel décédé au service de l’Organisation

22 juin 2022

Lors d'une cérémonie mercredi, le chef de l'ONU a honoré la mémoire de 485 membres du personnel de l'ONU qui ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions en 2021, « le plus grand nombre de collègues » jamais perdus en une seule année au service de l'Organisation.

« Nous sommes unis dans la douleur et la solidarité », a déclaré le Secrétaire général António Guterres, consolant les membres de la famille et les proches, qui ont participé à l'événement commémoratif. « Nos cœurs sont avec vous ».

Tout au long de l'année écoulée, la COVID-19 a continué de causer « des souffrances et des morts incommensurables », a-t-il déclaré.

Le chef de l'ONU a rendu hommage à tous ses collègues décédés en service l'année dernière, que ce soit à la suite d'actes malveillants, de catastrophes naturelles ou de maladie.

« Ensemble, ils représentent la magnifique diversité de notre famille onusienne », a affirmé le chef de l'ONU.

485 membres du personnel décédés

Originaires de 104 pays, 70 étaient des militaires, un policier et 414 des civils, a-t-il dit.

Leur expertise et leurs antécédents étaient aussi variés que le travail qu'ils accomplissaient au sein du Secrétariat, des agences, des fonds et des programmes des Nations Unies.

« Souvent loin de chez eux, sans tambour ni trompette, ils ont consacré leur carrière à aider les autres », a-t-il ajouté.

« Ne cédant pas au cynisme, ils ont travaillé pour changer les choses – quelle que soit la hauteur de l'obstacle ; quelle que soit la distance de la récompense ; peu importe, même, la difficulté du défi », a déclaré M. Guterres.

Ils ont travaillé pour assurer la paix dans des lieux oubliés ; nourri les affamés ; abrité ceux chassés de chez eux ; aidé à protéger notre planète ; fourni une assistance vitale ; et se sont battus pour donner aux enfants un avenir meilleur.

« En bref, ils ont soutenu la vision et les valeurs des Nations Unies », a déclaré le Secrétaire général. « Nous pleurons leur disparition et chérissons leurs souvenirs ».

Après un moment de réflexion silencieuse sur leur vie et leur service, il a parlé d'un monde en ébullition, « marqué par les conflits, menacé par les crises et submergé par les urgences ».

Le Secrétaire général de l'ONU António Guterres s'exprime lors d'une cérémonie en hommage au personne de l'ONU décédé au service de l'Organisation.
Photo ONU/Mark Garten
Le Secrétaire général de l'ONU António Guterres s'exprime lors d'une cérémonie en hommage au personne de l'ONU décédé au service de l'Organisation.

Leur esprit perdure

Dans l'espoir d'unir les forces et de travailler ensemble « comme une seule communauté internationale », M. Guterres a rappelé que l'ONU est à la fois « l'instrument et l'expression de cette communauté ».

« Ce sont les collègues que nous honorons aujourd'hui qui ont incarné cette promesse et donné vie à cet espoir », a-t-il déclaré.

Le Secrétaire général a promis le soutien de l'ONU aux familles des victimes et à revoir et améliorer la sécurité, les soins et le bien-être de son personnel.

« Nous nous engageons à poursuivre avec le même dévouement et le même courage qui ont défini leur travail », a-t-il déclaré.

« Nos collègues ont perdu la vie, mais leur esprit d'aider les autres perdure - aujourd'hui et chaque jour », a déclaré le chef de l'ONU, ajoutant que leur mémoire est « une bénédiction et une inspiration pour nous tous ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.